Algérie

POINT ZERO

L?Algérie vue de l?intérieur parfums des noces de la veille. Vue d?une cellule, l?Algérie est une douceur de vivre, une Afrique méditerranéenne où le temps appartient d?abord aux humains. Quoi qu?en disent les peintres ou les coiffeuses, ce sont les opticiens qui ont raison ; la vision n?est qu?une persistance rétinienne, une impression de points de lumière qui finit par disparaître, sa durée n?étant fonction que de son intensité, physique ou esthétique. Quand on est en prison, on a une vue de l?Algérie qui est souvent plus belle que celle que l?on a de l?extérieur. Vue d?une cellule, l?Algérie est un grand ciel bleu, pur et limpide, qui se détache du carré de la petite fenêtre à barreaux. Vue d?une cellule, l?Algérie est une jolie jeune fille, fraîche et souriante, qui flotte sur les grands boulevards et n?attend que vous pour s?envoler. Vue d?une cellule, l?Algérie est un vent frais qui transporte les joies et les rires d?enfants, les douces remontrances des mères et les De l?extérieur, c?est différent. Vue de dehors, l?Algérie est un pays difficile, dur et violent, où le simple fait d?exister peut mener à la souffrance, l?emprisonnement, la torture ou la mort. Vue de l?extérieur, l?Algérie est un pays sale, une contrée anarchique où toute forme d?organisation est géométriquement impossible, le pays de l?incivisme, de l?incompétence verticale et de la jalousie horizontale. Vue d?une cellule, l?Algérie est le plus beau pays du monde, c?est ce que voient les milliers d?Algériens qui croupissent en prison, coupables ou innocents. Le chef du gouvernement, le ministre de la Justice ou celui de l?Intérieur ont-ils déjà été en prison ? Non. C?est pour cette raison qu?ils n?aiment ni leur pays ni le peuple qui vit dedans. Ils voient très mal et ne veulent pas se soigner parce qu?ils pensent que les opticiens sont des agents infiltrés pour détourner les regards des véritables priorités
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)