Algérie

Plus de 7 000 projets déclarés pour un montant de 1 300 milliards de dinars Bilan 2011 des investissements en Algérie

Synthèse de Ziad Abdelhadi
Les prévisions de croissance des investissements en Algérie émises par l'Agence nationale de développement de l'investissement (Andi) pour l'année 2011 se sont confirmées. Le nombre de projets déclarés a triplé durant les onze premiers mois de cette année par rapport à la même période de 2010. Selon Abdelkrim Mansouri, directeur général de l'Andi, repris par l'APS, jeudi dernier, cette hausse des investissements est générée principalement par les 7 023 projets initiés par des investisseurs nationaux (99,71% du total) pour une valeur de 850,6 milliards de dinars.En ce qui concerne les investissements étrangers, leur nombre s'élève, selon ce même responsable, à 24 projets déclarés contre 6 durant la même période de l'année 2010. «Le montant des investissements étrangers de 2011 s'élève à 423 mds de dinars, soit 33% du montant global des investissements», a précisé M. Mansouri. En termes d'emploi, ce dernier a fait savoir que 140 770 nouveaux emplois sont prévus par les projets déclarés durant les 11 premiers mois 2011, «soit deux fois plus que la même période de l'année 2010» a-t-il précisé . Le DG de l'Andi a également indiqué que les investissements nationaux devraient créer quelque 128 200 emplois, soit 91% de l'ensemble des postes de travail alors que les projets d'investissement impliquant les étrangers devraient créer 12 520 emplois (9% du chiffre global). A propos de cette importante reprise des investissements, le premier responsable de l'Andi dira : «Elle est due à la stabilité de la législation durant cette année ainsi qu'aux dernières mesures prises par le gouvernement pour encourager les investissements.» Et de souligner : «Cette amélioration est due aux mesures prises par les pouvoirs publics en faveur de l'investissement et de l'entreprise, notamment lors du Conseil des ministres du 22 février dernier et les décisions prises lors de la tripartite du 28 mai 2011 consacrée au soutien de l'entreprise et à la promotion d'un climat propice à l'investissement.» Dans le registre de l'activité par secteur, les chiffres de l'Andi précisent que toutes les activités ont enregistré des augmentations en termes de valeur et de nombre de projets déclarés, notamment l'industrie avec un volume de 497 mds de dinars et 920 projets qui devraient créer 32 770 emplois. Par ailleurs, et d'une manière globale, «ces projets sont de plus en plus importants dans le secteur industriel et dans des activités porteuses de technologie visant à réduire la facture des importations, notamment dans les domaines de l'industrie pharmaceutique, mécanique, matériaux de construction», a commenté le DG de l'agence. Et de rappeler aussi que d'autres domaines ont attiré des investissements. Il s'agit des secteurs de l'énergie, notamment la production de l'électricité et des panneaux solaires, de l'agroalimentaire, la chimie (production d'engrais), la récupération et transformation des déchets et la transformation du verre.M. Mansouri a également relevé le retour significatif des projets d'investissement en partenariat avec des promoteurs étrangers, notamment dans l'industrie avec 21 projets industriels pour un montant de 40 mds de dinars et deux projets touristiques pour 382 mds de dinars et un projet dans les services. Le secteur du tourisme a occupé la seconde place en termes de valeur avec un montant de près de 430 mds de dinars et 51 projets qui devraient créer 15 000 emplois. Concernant le classement des projets déclarés, les transports sont toujours en tête avec 3 942 projets, suivis par le BTPH (1 235 projets), l'industrie (920), les services (803), la santé (67), le tourisme (51) et enfin l'agriculture avec 29 projets.Toutefois, les montants financiers alloués changent ce classement, puisque c'est l'industrie qui engage une enveloppe conséquente avec 496,84 mds de dinars, soit plus de 39% du volume global des investissements, suivie par le tourisme (429,34 mds de dinars), soit 33,72% du total. Les services ont attiré des investissements d'un montant de 149,96 mds de dinars, suivis par le BTPH (101,76 mds DA), le transport (73,8 mds DA), l'agriculture (16,55 mds DA) et la santé (4,9 mds DA). Les secteurs de l'agriculture et de l'industrie sont les premiers pourvoyeurs d'emplois durant cette période, avec respectivement 33 660 et 32.770 emplois, suivis par le BTPH (23 932 emplois), services (1 757), transport (16 705), tourisme (15 033) et enfin la santé avec 1 102 postes d'emploi. Rappelons enfin qu'en 2010, l'Andi avait enregistré 9 499 projets d'investissement pour une valeur de 479 milliards de dinars.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)