Algérie

P et T de Biskra


L?ordinateur toujours en panne à El Alia La prestation « retrait par ordinateur » est quasiment toujours en panne à la poste du quartier populaire d?El Alia, nord de la ville de Biskra, au grand dam d?un large public. L?usager de ce service fulmine, lorsque après avoir fait la queue pendant plus d?une demi-heure au milieu d?une cohue monstre et lorsque enfin il se trouve face au guichet, d?où il espérait retirer sa paie ou sa pension, il s?entend dire que la connexion s?est interrompue... momentanément ! Le malheur c?est que le guichetier, fort embarrassé, mais les bras ballants et le regard fuyant, n?a pour toute réponse que le sempiternel leitmotiv :« Il faut patienter, attendre... », qu?il répète à l?envie, omettant de préciser qu?à la poste et quel que soit le service, l?attente demeure toujours indéterminée. Par ailleurs, et de l?aveux même du receveur de cette poste, très fort pour cultiver l?incertitude et l?ambiguïté, c?est la faute au réseau et aux lignes téléphoniques mal entretenues... Pour lui, l?attente « peut durer tout juste quelques minutes, comme elle peut se prolonger pendant toute la matinée... ». Et d?ajouter à la presse qui l?interrogeait sur ces aléas qui empoisonnent la vie de tout un chacun : « La durée de l?attente ne dépend pas de nous, nous sommes un terminal... A plusieurs reprises, nous avons attiré l?attention des autorités compétentes sur ces disfonctionnements, nous avons écrit, et comme tout le monde, nous espérons que ces fâcheux contretemps vont se régler dans les plus brefs délais. » En attendant des jours meilleurs, et pour dépanner ses clients - il ne faut pas oublier que la poste est devenue en quelque sorte la plus importante banque des salariés algériens - pourquoi cet établissement public ne rétablit-il pas pendant ces pannes dites « momentanées », des services qui ont fait leurs preuves, bien avant l?informatisation des prestations des P et T, à savoir le paiement et le retrait à vue d?une somme plancher ?
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)