Algérie

Ouyahia préside les travaux de la haute commission mixte



Il présidera, en compagnie du Premier vice-président iranien, Mohamed Rédha Rahimi, les travaux de la première session de la haute commission mixte algéro-iranienne de coopération. Cette haute commission, dont la session doit se dérouler aujourd’hui à Téhéran, «vise à évaluer les différents domaines de coopération arrêtés dans la feuille de route élaborée lors des deux dernières sessions de suivi, à Téhéran en 2008 et à Alger en 2009», explique un communiqué des services du Premier ministère, cité par l’APS. Il s’agit notamment de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, de l’industrie, des ressources en eau, de la santé, de l’agriculture et de l’habitat. La première session de la haute commission mixte sera aussi marquée par la signature d’accords dans les domaines de la justice, du transport maritime, de l’agriculture, de la santé. De même, il sera question de la création d’un comité d’hommes d’affaires des deux pays, ainsi que du jumelage des ports de Béjaïa et de Khomeini. Les travaux de cette grande commission mixte font suite à la tenue, les 14 et 15 décembre dernier à Alger, de la deuxième session du comité de suivi algéro-iranien. A l’issue de cette réunion, deux procès-verbaux de coopération ont été signés par les deux parties. Le premier procès-verbal porte sur les résultats de six ateliers relatifs à plusieurs secteurs de coopération dont l’industrie, les ressources en eau, l’habitat, la culture et le transport. Le second concerne la commission technique mixte dans les domaines de l’habitat et du bâtiment et vise essentiellement la promotion de la coopération et l’échange d’expériences en la matière. Les deux signataires ont, de même, convenu d’arrêter «dans les plus brefs délais» un programme exécutif dans le domaine de l’aménagement du territoire pour les années 2010, 2011 et 2012. Il est d’ailleurs prévu la signature de cet accord, aujourd’hui, au cours des travaux de la haute commission mixte. Sur le plan commercial, les deux parties ont convenu de créer une commission de coopération. Par ailleurs, et pour rappel, la première session du comité de suivi, tenue à Téhéran en décembre 2008, a été sanctionnée par la signature d’un document de travail comprenant pas moins de «16 secteurs de coopération».          
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)