Algérie

Oran se penche sur ses pauvres 80 000 couffins seront distribués à près de 30 000 familles démunies

Oran se penche sur ses pauvres 80 000 couffins seront distribués à près de 30 000 familles démunies
Photo : S. Zoheir
De notre correspondant à Oran Samir Ould Ali
Compte tenu de l'effroyable flambée qui s'est emparée des prix des denrées alimentaires, les autorités de la wilaya d'Oran ont dû recourir à la «solidarité institutionnelle» pour mobiliser les ressources nécessaires à la prise en charge de l'opération «solidarité du mois de Ramadan». C'est ainsi que l'assemblée populaire de wilaya, les collectivités locales, le Croissant rouge algérien et le ministère de la Solidarité nationale ont réuni leurs efforts pour dégager 220 millions de dinars grâce auxquels il est prévu la distribution de 80 000 couffins à près de 30 000 familles démunies, recensées à travers la wilaya et 230 000 repas dans 33 restaurants prévus pour les nécessiteux.
Dans le détail, les 26 communes ont dégagé 168 millions de dinars, l'assemblée de wilaya 45 millions de dinars, l'antenne locale du Croissant Rouge algérien (CRA) 4,7 millions et le ministère de la Solidarité 5,4 millions de dinars. Et, comme à l'accoutumée, c'est la commune d'Oran qui se taille la part du lion puisqu'elle consacre 30 millions de dinars (contre 20,5 millions de dinars l'année dernière) aux 7 838 familles démunies, recensées à travers les 12 secteurs urbains de la cité. Et, contrairement aux années précédentes, les autorités ont choisi, cette fois-ci, de bannir les files d'attente et de livrer les kits alimentaires à domicile, trois jours au moins avant la survenue du mois sacré. Le principal objectif de cette mesure étant d'éviter aux nécessiteux les désagréments qui accompagnent en général les humiliantes chaînes mais aussi de prévenir un quelconque débordement populaire qui viendrait perturber l'ordre public. On se souvient que l'opération couffin du Ramadan de 2011 avait été entachée par de nombreuses irrégularités - notamment la distribution de denrées périmées et l'insuffisance des quotas - qui avaient suscité la colère des familles nécessiteuses et provoqué des mouvements de contestation dans un certain nombre de communes. Près de 83 000 couffins avaient été distribués et 295 000 repas servis dans 25 restaurants qui avaient été ouverts sur le territoire de la wilaya. Mercuriale inabordable oblige, la valeur du couffin a été, cette année, relevée à 4 000 DA ; ce qui devrait, selon les estimations des autorités locales, permettre d'offrir aux nécessiteux des couffins consistants et équilibrés, comportant des dentée de premières nécessité (Semoule, farine, sucre, café, riz, légumes secs, huile de table et lait en poudre'). On ignore si des mesures de contrôle plus sévères ont été prises pour empêcher la réédition de ces anomalies mais il est certain que, cette année, les collectivités locales et les associations caritatives sont attendues au tournant par de nombreuses familles échaudées...
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)