Algérie

« Nous sollicitons la médiation de l'Algérie auprès de l'Iran »

Je suis venu en Algérie pour échanger, avec les hautes autorités algériennes, des points de vue purement politiques sur certains dossiers, notamment le nucléaire iranien, le problème du Sahara occidental et la paix au Moyen-Orient. » C'est par cette phrase que le sous-secrétaire d'Etat américain pour le Moyen-Orient, Jeffrey Feltman, a entamé hier sa conférence de presse organisée à l'issue de sa rencontre avec le président Abdelaziz Bouteflika. M. Feltman a souligné que l'Algérie joue un rôle extrêmement important dans le monde africain et le monde arabe comme elle a une voix forte et une position constructive dans les différents forums internationaux. Les Etat-Unis, à travers leur envoyé spécial, veulent solliciter la médiation de l'Algérie pour faire pression sur l'Iran afin qu'elle fasse preuve de transparence en matière d'enrichissement de l'uranium. « Nous n'avons pas refusé à l'Iran le droit d'utiliser de manière pacifique et civile l'enrichissement de l'uranium. Nous lui avons juste demandé de travailler dans la transparence, de faire preuve de crédibilité et de respecter ses engagements envers la communauté internationale », a expliqué M. Feltman. Les Etat-Unis, note l'orateur, sont en train de travailler en étroite collaboration avec l'Algérie et d'autres pays de la région sur des questions d'intérêt commun, notamment la lutte antiterroriste et la coopération militaire. Seulement, explique M. Feltman, les Etats-Unis, qui respectent la souveraineté des pays de la région, n'ont nullement l'intention de se substituer à ces pays qui ont une longue expérience dans la lutte antiterroriste et qui connaissent parfaitement la topologie des régions du Sahel.« Nous appuyons les efforts de l'Algérie dans sa lutte contre le terrorisme. Toutefois, nous n'ignorons pas que d'autres pays jouent un rôle important dans la lutte antiterroriste au niveau du Sahel. Les Etat-Unis suivent de très près ce dossier, car il y va de l'intérêt de tout le monde », estime le sous-secrétaire d'Etat américain, qui rappelle que son pays et l'Algérie envisagent d'élargir leur coopération à d'autres domaines, notamment économiques. Dans ce sillage, M. Feltman a soutenu que l'Algérie est le plus important partenaire des Etats-Unis dans la région. D'ailleurs, sa visite en Algérie a pour but d'essayer de trouver comment les Algériens et les Américains peuvent renforcer leurs relations bilatérales et trouver des solutions aux problèmes de la région et d'autres parties du monde. Evoquant la question du Sahara occidental, le responsable américain estime que son pays appuie et respecte les efforts consentis par l'ONU concernant le référendum d'autodétermination du peuple sahraoui. « Nous avons fait des propositions dans ce sens et invité les parties concernées à les étudier. Je ne commente pas les méthodes de travail et les mécanismes suivis pour le règlement de ce conflit, mais nous essayons de créer un environnement propice pour trouver une solution définitive à ce dossier », a-t-il précisé. S'agissant de Guantanamo, le responsable américain tient à préciser que Barack Obama était sincère lorsqu'il a promis la fermeture de cette prison. « Le président Obama respectera ses engagements, il fermera Guantanamo, il assainira la situation en Irak comme il l'a promis », a-t-il précisé.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)