Algérie

Nigeria : l'exploration pétrolière offshore en perte de vitesse



Mark Ward, Pdg de Mobil Producing of Nigeria (MPN), filiale nigériane du géant américain ExxonMobil, a indiqué que la baisse a été constatée au cours des cinq dernières années au moment où le gouvernement du Nigeria s’emploie à revoir toute sa législation pétrolière. «De 2005 à 2010, la moyenne de découvertes pétrolières pour l’Afrique de l’ouest a augmenté, alors que celle du Nigeria continue de baisser», a-t-il relevé cité par l’AFP. «Cette baisse pourrait témoigner de la maturation du bassin, mais également  dans une certaine mesure du manque d’exploration en eaux profondes au Nigeria», a souligné M. Ward qui s’exprimait à l’ouverture d’une conférence sur l’exploration offshore. Il a demandé aux autorités de prendre des mesures d’urgence pour inverser la tendance, en soulignant que le Nigeria et l’Angola, partagent une même histoire d’exploration avec des champs de taille similaire, mais l’Angola a «supplanté le Nigeria en termes de volume de pétrole extrait en eaux profondes au cours de la dernière décennie, avec des activités de forage et des investissements nettement plus importants». «Après le durcissement par le Nigeria de sa fiscalité sur le pétrole en 2000 et 2005, l’exploration est devenue moins attrayante et l’activité a commencé à baisser», a-t-il ajouté.
Selon les compagnies pétrolières, les nouvelles lois pourraient provoquer une fuite de capitaux de l’ordre de quelque 50 milliards de dollars qui devaient initialement être investis dans les projets d’exploration en eaux profondes.  
 
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)