Algérie

Nationale Deux Amalou faillit provoquer l'irréparable à Bouakeul

Le choc ASMO-CAB a failli dégénérer par la faute de l'arbitragecatastrophique de Amalou, qui aura provoqué lecourroux des présents au stade Bouakeul. Il a fallul'intervention du service d'ordre et des dirigeants asémistespour que la situation reprenne son cours normal après le penalty sifflé enfaveur des visiteurs et qui a failli mettre le feu aux poudres.Amalou fut violemmentbousculé sans qu'il réagisse. Après avoir consulté son arbitre assistant, ildésigna le point de penalty sans procéder à la sanction administrative. C'estl'anarchie sur le terrain avec des joueurs de l'ASMOqui n'en revenaient pas. Leurs supporters se sont mis de la partie en sefaisant entendre. Après plus de sept minutes de palabres et de contestations, lejeu reprit avec l'exécution du penalty par Ouichaoui.Des agressions ont été commises sous les yeux de Amalouqui a manqué visiblement de courage pour sanctionner ces dépassements.Encore plus, après l'égalisation asémiste, lesjoueurs du CAB abusèrent en mettant du temps à reprendre le jeu, sans quel'arbitre réagisse. Il sortira d'ailleurs sous forte escorte.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)