Algérie

Nacer Eddine Galiz : Sortie d’un nouvel album


Le chanteur chaâbi, Nacer Eddine Galiz, donnera le 20 février, à l’auditorium de la Radio nationale, un concert de promotion à l’occasion de la sortie d’un nouveau produit aux éditions Dounia. Après le grand succès de la chanson Andi teir m’rabih écrite par Boualem Rahma et composée par Nacer Eddine Galiz, un 8e produit vient d’être livré aux mélomanes.

C’est au cours d’une conférence de presse, tenue à l’auditorium de la Radio nationale, que l’artiste a parlé de sa dernière production. En préambule, le parolier Mrizak Ouabed, qui a signé Vendeur de cigarettes et L’amour et l’amitié, s’est attardé sur le parcours artistique du chanteur. Ce dernier est né en 1960 à Salembier. Il a derrière lui une quinzaine d’années à l’école El Farkhadjia où il a appris la rigueur musicale. Ses chanteurs de prédilection sont Jacques Brel, Charles Aznavour et Majda Erroumi. Une guitare en plastique, puis un piano matérialiseront ses rêves d’enfant. Il a eu l’occasion de participer à plusieurs manifestations en Algérie et à l’étranger. Nacer Eddine Galiz a voulu coïncider la diffusion de son album avec l’événement important « Alger, capitale de la culture arabe 2007 ». « Il a pris le temps nécessaire pour présenter sa production. Durant son long parcours, il n’a pas omis de rendre hommage aux chanteurs contemporains. Il est l’un des précurseurs ou l’un des initiateurs du néochaâbi en introduisant de nouveaux instruments, des lumières et des images vidéo », révélera Mrizak Ouabed. L’album en question comporte sept titres en langue arabe et deux en langue française dont Enchaînement (henna), Ayé (Yemma), Zrigh Mazat, Bentek, El Brya (duo) avec Karima Essaghira, Le vendeur de cigarettes et L’amour et l’amitié. Nacer Eddine Galiz confie que chanter en langue française a été une expérience enrichissante. « Je me disais qu’un jour je chanterai en langue française. Je pense que cette expérience est un plus pour le chaâbi. Celui qui ne tente rien n’a rien. Laissons l’histoire parler de cette nouvelle œuvre. » Et d’ajouter : « Le chaâbi est compatible avec la langue française. » A travers ce 8e album dépourvu de titres, le lecteur averti redécouvre avec un plaisir inégalé la voix cristalline de Nacer Eddine Galiz sur des morceaux typiquement chaâbis. Cependant, Galiz a voulu apporter une touche nouvelle à son dernier-né en présentant deux chansons en langue française où l’on devine en filigrane la voix d’Enrico Macias. Il est vrai que les deux titres en question est un mixage entre différentes musiques. « J’ai voulu, dit-il, allier la musique occidentale avec celle orientale. » Il est à noter, par ailleurs, que Nacer Eddine Ghaliz compte assurer le promotion de son album en effectuant une minitournée dans certaines wilayas du pays.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
slt nacereddine.comment allez-vous?vous m'avez appeler plusieurs fois mais malhereusemet j'ai pas pu vous repondre a cause de l'etat de mon portable;je reçoi les appels et impossible de faire sortir d'autres,ensuite;j'ai perdu presque touts les noms et numeros dans le repertoir dont le votre,portez-vous bien .amicalement(AHCENE TAZEROUT)
tazerout ahcene - chef de quart en HSE - tiziouzou, Algérie

04/07/2011 - 16616

Commentaires