Algérie

Nâama Le logement participatif attend l'aide du FNPOS


Les bénéficiaires de logements socio-participatifs au niveau de la wilaya de Naâma ne sont pas encore au bout de leurs peines. L'aide sociale de 25 millions qui leur est attribuée par le FNPOS complétant le montage financier devant couvrir le paiement de leurs logements, estimés à 180 millions l'unité, leur est difficilement accessible, selon un écrit adressé à la direction régionale d'Oran et dont notre bureau a été destinataire d'une copie. En effet, les postulants à ce type de logement dont une partie ayant honoré l'échéancier de paiement, scindé en trois tranches (45 millions de c, 60 millions de c et 25 millions du FNPOS), expliquent, dans la même correspondance, que le versement des 25 millions par le FNPOS de Tlemcen, qui assure la gestion du dossier, est subordonné à la présentation du contrat dit VSP délivré par l'agence foncière de Naâma laquelle n'a pas encore honoré, soulignent-ils, alors que sans ce contrat VSP, le versement des 25 millions de c ne peut avoir lieu, expliquent-ils. Aussi, les postulants s'étonnent de la réaction des responsables de l'agence foncière de Naâma qui, «au lieu de nous aider et nous faciliter l'accès à l'aide du FNPOS, écrivent-ils, sachant que nous sommes tous des salariés moyens, nous harcèlent par des mises en demeure pour s'acquitter de cette somme, faute de quoi nous serons remplacés par d'autres postulants», écrivent-ils encore. Les plaignants dans leur écrit s'insurgent également contre le paiement de certaines nouvelles charges qui seraient de l'ordre de près de 11 millions, notent-ils. Ces nouvelles charges, d'après eux, concernent le traitement des façades, les frais d'établissement des actes et autres documents notariés, non prévues dans les conventions établies au préalable, estiment-ils. Ils exhortent enfin le directeur régional d'Oran et le wali de Naâma d'intervenir en leur faveur, à l'effet de leur permettre l'accès à leurs logements.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)