Algérie

Naâma-FNDRA : Quand l?argent est jeté par la fenêtre



Dans le cadre du programme d?appui à l?exploitation agricole, une opération lancée par le FNRDA en faveur des jeunes chômeurs diplômés, le jeune K. Mourad, ingénieur d?Etat en génie mécanique, a obtenu en 2006 un prêt bancaire de plus de 400 millions de cts, soutenu par la DSA à hauteur de 50%. K.M. nous raconte que « pour exercer son métier de réparateur de machines et engins agricoles, il a acheté un atelier mécanique complet aménagé sur un véhicule. Ce jeune opérateur croyait enfin avoir fini avec le désoeuvrement et ses trois années de chômage. Or, voilà près de six mois que ce jeune n?a pas trouvé de clients, malgré plusieurs tentatives et des quêtes ardues et quotidiennes pour offrir ses services. Pire, celui-ci apparemment désargenté et sans activité, se trouve à présent confronté, dit-il, au paiement immédiat de la première échéance du prêt que la banque lui a consenti et à laquelle il ne peut se soustraire. Face à cette déplorable situation, le jeune K.M, pris entre le marteau et l?enclume, ne sait plus à quel saint se vouer. Avant de se lancer dans une aventure aussi périlleuse, celui-ci a sans doute omis de faire une étude préalable du marché local sur ce créneau ou à chercher l?avis d?un initié afin d?être en mesure d?appréhender la réalité qui l?entoure. Il semble avoir compris mais un peu trop tard et à ses dépens que dans cette région, ce type de service de réparation et d?entretien se fait chez le voisin et parfois sans bourse déliée.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)