Algérie

MTN/CAF. CF Balantas - JSK (17h) : Les Canaris prêts à relever le défi


MTN/CAF. CF Balantas - JSK (17h) : Les Canaris prêts à relever le défi
Bien décimée par une cascade de blessures, la JSK est déterminée à revenir de Bissau avec la qualification dans ses valises, à l’occasion du match retour aujourd’hui (17h heure algérienne) face au FC Balantas. Le défi que lui a lancé à la fin du match aller Bacari Sanha, le coach du CF Balantas qui a promis aux Algériens de vivre l’enfer, footballistique s’entend, a donné une motivation supplémentaire aux Lions du Djurdjura. D’ailleurs, d’emblée, les Bissau-Guinéens ont mis la pression sur la formation kabyle en la plaçant dans un hôtel de seconde, voire de troisième catégorie où dans les chambres, il y a absence d’eau pour certaines et d’électricité pour d’autres, et ce, pour empêcher les joueurs de jouir du confort nécessaire et de bien préparer cette rencontre. « Mais cela n’altère en rien notre détermination et surtout notre intime conviction que toutes les entourloupettes de notre adversaire pour nous mettre la pression n’auront d’effet sur les joueurs dont les plus anciens en ont vu pire », dira Aït Djoudi qui nous a confié que son équipe s’attendait quelque peu à cette démarche des hôtes. « Mais ils ont fait de mauvais comptes, du fait que les joueurs ont bien récupéré au Sénégal des affres de ce voyage. » Quant à sa composante, le coach de la JSK qui est parti, avec une équipe des plus décimées, avec pas moins de cinq joueurs out et non des moindres avec les Yacef, Harkat, Marek, Saïbi qui ont été laissés à la maison et à un degré moindre Bendebka alors que les deux axiaux Zafour et Meftah ont embarqué eux aussi souffrant de béquilles reçues face à l’USM Blida en championnat. « Il est vrai que ces blessures et absences en cascade nous gênent quelque peu, mais nous avons les possibilités de les compenser », nous dira Aït Djoudi qui peut compter sur son trio africain Dabo, Wassiou et Dimba rompus au continent et à ses aléas. D’ailleurs, il est fort probable que le coach de la JSK les aligne d’entrée de jeu. « on attendra pour voir l’évolution de tout un chacun pour être définitivement fixé sur le onze rentrant », dira encore Aït Djoudi qui appréhende quelque peu le taux d’humidité assez élevé pour une température ambiante de l’ordre de 30 à 31° qui prévaut actuellement à Bissau. Comme il craint que les bonnes relations de voisinage entre les deux Guinées puissent valoir à l’arbitre du jour un penchant pour la formation locale du CF Balantas. Une chose est certaine : la JSK sera, cet après-midi, dure à cuire pour les Bissau-Guinéens et bien armée à répondre du tac au tac à la guerre psychologique engagée par l’équipe hôte.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)