Algérie

Mostaganem - Jet-skis et ordures, un casse-tête pour les plages

80 baigneurs blessés, des enfants en majorité Le début de cette saison estivale s’annonce des plus périlleux pour bon nombre d’estivants fréquentant les plages de la wilaya de Mostaganem. Le péril viendrait des jets skis dont la coexistence avec les baigneurs s’avère dangereuse, sans compter les ordures et les objets tranchants abandonnés sur les lieux, et se traduisant par 80 baigneurs blessés, des enfants en majorité. Ces engins ont déjà annoncé la couleur au niveau des plages très fréquentées, telles les Sablettes, Kharrouba ou Sidi Lakhdar. Leurs conducteurs, adeptes de la frime, n’hésitent pas à s’aventurer en plein milieu des zones réservées à la baignade, pour faire leurs exhibitions, qui si elles n’épatent personne, ne sont pas moins sans danger d’accidents graves voire mortels, comme cela a été souvent déploré par le passé, au détriment d’innocentes victimes, comme les enfants. C’est qu’en dépit des interventions des services compétents, certains inconscients férus de ces scooters des mers imposent leur présence non grata, d’autant plus que les plagistes qui leur louent ces engins, ne font rien pour les sensibiliser. Ce constat n’a pas laissé indifférents les services de la protection civile qui s’efforcent de mener des campagnes de sensibilisation, par le biais de la radio locale (Dahra), en appelant à la mobilisation des responsables concernés, pour mettre fin à cette anarchie porteuse de tant de drames à venir. Par ailleurs, on apprend que certaines plages de la wilaya sont loin d’être des modèles de propreté et de sécurité. Les estivants inconscients de l’effet «boomerang» que leurs actes peuvent produire, ne respectent nullement les règles d’hygiène, à tel point qu’à la fin de chaque journée, différents objets tranchants et autres déchets nocifs se retrouvent abandonnés sur les lieux voire même dans l’eau. Dans ce contexte, la protection civile a enregistré plus de 60 évacuations de baigneurs blessés vers les établissements hospitaliers les plus proches. Selon nos sources, pas moins de 80 victimes, des enfants en majorité, auront déjà pâti cette année du laisser-aller des autres estivants. Toujours selon les mêmes sources, les objets tranchants, comme les boîtes de sardines et les tessons de bouteilles abandonnés sur les lieux, seraient les causes principales de ces différentes blessures. Dans cette optique, une campagne de sensibilisation vient d’être lancée par les éléments de la protection civile et par des associations de défense de l’environnement. Lakhdar Hagani
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)