Algérie

Mostaganem

Spéculations sur les cartes Djezzy Depuis l?arrivée de son 5 millionième abonné, l?opérateur téléphonique privé semble battre de l?aile. D?abord au niveau des interconnexions avec le réseau public, plus particulièrement à partir du fixe puis au niveau de son réseau de distribution qui n?arrive plus à satisfaire la demande. Depuis plus d?une semaine, le recours au fixe pour joindre un abonné Djezzy est devenu un véritable parcours du combattant. En effet, dès la composition du second chiffre c?est le décrochage immédiat. Tant et si bien que les abonnés du premier opérateur privé ne peuvent plus être joint à partir d?un poste fixe. Pour les usagers c?est vraiment un casse-tête que de tenter d?établir une communication avec un correspondant. Ceci fera dire à certains que c?est Djezzy qui ferait ainsi, le forcing sur les récalcitrants pour venir grossir les rangs de ses abonnés lesquels parviennent parfaitement à communiquer entre eux. Une version qui ne satisfait pas une autre frange de citoyens qui incriminent l?opérateur public qui « ferait du pied aux abonnés de son principal concurrent en brouillant les interconnexions à partir de son réseau fixe ». Deux hypothèses que personne ne pourra vérifier sauf si l?ARPT s?implique. Cependant, l?autre problème ne concerne que le réseau Djezzy dont certains dépositaires agissent sans scrupules afin d?arnaquer le client. Ainsi, ils sont plusieurs distributeurs à ne plus disposer de cartes prépayées à 1200 DA. Prétextant une rupture dans les approvisionnements, ils suggèrent discrètement l?achat de 2 cartes à 500 DA. De ce fait, le client le moins averti qui croit faire une bonne affaire est dupé. Plus encore, au moment de la remise des cartes, le revendeur n?hésite pas à lui exiger 550 DA par unité tout en précisant qu?il s?agit d?une faveur car lui-même, il les achèterait en deuxième main. Djezzy ne doit elle pas sévir ? Ou bien est-ce l?euphorie du 5 millionième client qui place cet opérateur privé dans une situation quasi monopolistique ? En tous cas, si le premier opérateur privé de la téléphonie mobile n?y met pas bon ordre dans les meilleurs délais.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)