Algérie

Mohamed Baîri. PDG du groupe Ival-Fiat

« Il y aura beaucoup de lancements en 2007 » Concessionnaire exclusif de la marque italienne depuis juillet 2004, Fiat poursuit son petit bonhomme de chemin avec des ambitions à la dimension de la marque italienne. A l?origine du succès de la marque Iveco en Algérie, spécialisé dans le véhicule poids lourd, Mohamed Baïri, PDG du groupe Ival-Fiat, vient de prendre en main la destinée de la marque japonaise Mazda en Algérie. Il nous livre, dans cet entretien, son analyse du marché de l?automobile, les perspectives pour l?année 2007 et les nouveautés à découvrir. Quelle lecture faites-vous de votre bilan commercial pour l?exercice 2006 ? En ce qui concerne le groupe Ival-Fiat, c?est-à-dire Fiat, Iveco et Mazda, nous avons fait une très bonne année 2006, même si nous avons été perturbés, au milieu de l?année (2006), par la dévaluation de la monnaie brésilienne. Pour la marque Fiat, nous avons subi un sérieux coup auquel on ne s?attendait pas, ce qui s?est répercuté sur les prix qui sont devenus inaccessibles. Le véhicule Palio qui se vendait à 600 000 DA au mois de juillet 2004 est proposé actuellement à 780 000 DA, même si cela se justifie par une nouvelle coupe, une motorisation plus puissante et de nouveaux équipements. Sa principale force axée autour d?un rapport qualité-prix imbattable était perdue. Idem pour la Fiat Uno, un véhicule d?entrée de gamme qui se vendait à 590 000DA et 620 000 DA pour la toutes options mais que la maison a décidé d?en arrêter la production suite à la dévaluation de la monnaie. Pour pallier à cette situation, nous avons été obligés de nous déployer sur les marques Mazda et Iveco et de clore l?année avec un résultat positif. Quelle est votre analyse du marché de l?automobile actuellement ? Le marché de l?automobile aujourd?hui s?organise de mieux en mieux. Les concessionnaires automobiles font des efforts considérables en matière d?investissement. La décision d?interdire l?importation des véhicules de moins de trois ans a été bénéfique pour l?ensemble des concessionnaires qui sont en train de redoubler d?efforts et d?investir beaucoup plus dans le service après-vente (SAV) et l?aménagement de showrooms. Des efforts sont également consentis pour garantir la disponibilité de la pièce de rechange. Le groupe Ival est classé dans quelle position ? Nous sommes classés en 10e position et nous avons vendu jusqu?à 6500 véhicules pour les trois marques Fiat, Iveco et Mazda. Que pensez-vous de ce classement ? Ce classement a au moins le mérite d?exister. C?est une référence qu?il faut prendre en considération. Certes, ce classement mérite une amélioration, et ce rôle incombe à l?association des concessionnaires automobiles afin de faire sortir les chiffres réels, que ce soit pour les importations ou pour les ventes. La disponibilité de la pièce de rechange est-elle suffisamment assurée pour votre clientèle ? Absolument. Nous arrivons à couvrir entre 80 et 90% de la demande de notre clientèle pour les trois marques dont nous assurons la distribution. Etes-vous pénalisés par la pièce de rechange contrefaite ? Nous sommes tous pénalisés par la pièce de rechange contrefaite en provenance principalement de Chine. Et il n?y a pas que le marché de l?automobile qui est touché. Ce phénomène prend chaque jour de l?ampleur pour atteindre, par exemple, les machines industrielles ou l?électroménager. Ce qui est par contre aberrant, c?est qu?une pièce contrefaite dans un véhicule peut bousiller l?ensemble du moteur sans parler du fait qu?elle met en danger et la vie du conducteur et celle des autres, que ce soit le piéton ou les passagers. Une pièce contrefaite n?est jamais fiable et on ne cessera jamais de le dire. Pour cela, nous comptons lancer une campagne de sensibilisation et de prévention avec des arguments persuasifs. Que pensez-vous de l?obligation du contrôle technique pour les véhicules neufs ? C?est une décision de taille à laquelle nous adhérons totalement. Je pense que c?est une bonne initiative qu?il faut encourager. Le contrôle technique est une assurance supplémentaire et non pas une contrainte. Quelles sont vos priorités pour 2007 ? Nous sommes en train de faire de gros efforts afin d?étoffer notre réseau et de former le personnel. Tout cela dans le but de répondre aux attentes et être constamment à l?écoute de notre clientèle. Chez Fiat, nous sommes en plein renouvellement de produits. Nous sommes sur le point de lancer la Fiat Bravo et la Linea en été, ainsi que le Scudo et le Ducato pour l?utilitaire. Pour la marque Mazda, nous allons lancer le nouveau pick-up alors que pour Iveco, nous allons dévoiler, au mois d?avril, le nouveau Daily. C?est bientôt le Salon de l?automobile d?Alger. Comment envisagez-vous votre participation ? Nous allons participer avec un stand pour Fiat qui sera marqué par une animation particulière. Cette animation sera soutenue par une communication adaptée et nous exposerons toute la gamme Fiat. Je tiens à remercier personnellement le DG de la Safex qui a su répondre à nos doléances. Tirage au sort de la tombola Une chaleureuse cérémonie a été organisée, jeudi, à l?occasion de la clôture des journées portes ouvertes chez Fiat ( 17-22 février) et ce en présence de la presse nationale et de nombreux invités. Un tirage au sort de la tombola a été organisé en présence d?un huissier de justice et les noms des six gagnants d?un téléphone multimédia ont été dévoilés au public. Dans un bref discours, le directeur général du groupe Ival- Fiat a reconnu que pas moins d?une cinquantaine de véhicules Fiat ont été écoulés pendant les six jours.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)