Algérie

Mme Atika El Mameri. Présidente de la Fédération des associations des handicapés moteurs (FAHM)


« Les officiels font du politique au nom des handicapés »  Quel est le nombre des handicapés au niveau national ?  Le chiffre réel reste inconnu en l?absence d?une enquête nationale qui pourrait recenser cette population. L?Office national des statistiques avance un chiffre de 1,6 million de handicapés. Nous remettons en cause cette statistique car nous ne savons pas comment elle est établie. Notre fédération se réfère aux études de l?Organisation mondiale de la santé qui a établi que dans toute société donnée, la population handicapée représente 10% de la population globale.  Quels sont les problèmes majeurs que rencontre le handicapé en Algérie ?  La situation des handicapés doit être comprise dans la situation de tous les citoyens qui ont besoin d?un véritable système de protection sociale. Hélas, rien n?est mis en place pour faciliter la vie quotidienne au handicapé. La loi de 2002 pour la protection et la promotion des handicapés reste insuffisante en l?absence d?une politique nationale de prise en charge et d?insertion sociale. Il faut une politique de prestation de services autour de la personne handicapée. Apporter des mesures qui facilitent la vie et offrir des services à la famille. Nous avons interpellé l?ensemble des P/APC sur un autre problème qui est l?accessibilité aux lieux publics. Les nouvelles constructions doivent prendre en considération cet aspect sur plan. La prise en charge doit comprendre les volets santé, scolarisation, formation professionnelle.  Quel rapport entretenez-vous avec le ministère de la Solidarité et celui de la Santé ?  Nous n?avons pas d?interlocuteurs qui puissent prendre en charge nos propositions. Les ministères s?occupent plus de politique que de solutions de terrain. « Les officiels font du politique au nom des handicapés ». Le ministère de la Solidarité nous a octroyé une subvention de 500 000 DA pour l?année 2007. C?est une aide forfaitaire sans prendre en compte notre programme d?action. Ce montant doit couvrir la prise en charge des 1500 personnes que nous recevons chaque année. Nous assurons également une aide à 30 associations. Pour la pension de 3000 DA allouée au handicapé, elle sert moins à aider le handicapé qu?à dédouaner les politiques.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)