Algérie

Misère et famine à Zerizer

Quelque 500 familles de la commune de Zerizer qui vivaient du salaire que leur versait mensuellement la société de transformation agro alimentaire, sont actuellement confrontées à la misère sociale. C?est la conséquence de la fermeture depuis 2005 de cette société implantée à une trentaine de kilomètres de Annaba. L?abandon de la culture de la tomate industrielle par les agriculteurs a fait le reste. Dans cette commune de Zerizer (El Tarf), le quotidien de la majorité des 11 000 habitants est devenu intenable. La misère mais aussi la famine, les maladies à transmission hydrique, les morsures de rats et de serpents se sont multipliées. Faute d?habitations décentes, la proximité familiale est à l?origine de nombreux drames. La famille Slatni de 8 personnes dont 6 enfants, habitant un gourbi, s?est nourrie, durant une dizaine de jours, d?une soupe à base d?herbes pour éviter l?inanition. Le chef de cette famille vivait justement du salaire qu?il percevait de la société de transformation. « Nous sommes informés de la situation de cette famille. Toutes les dispositions ont été prises pour qu?elle soit inscrite dans les priorités de la commune. Il est prévu son recasement dans un logement rural sur les 288 en construction dans les cités Meradi Med, Sidi Slimane et Chaâba El Hamra. Des cas de ce genre dans notre commune sont nombreux et nous souhaitons que la wilaya nous accorde un quota supplémentaire de 300 logements pour éradiquer l?habitat précaire », estime M Wahab Boudjedra membre élu de l?APC.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)