Algérie

100 milliards de dinars pour la recherche scientifique


Une enveloppe spéciale de 100 milliards de dinars sera consacrée à la recherche scientifique entre 2006 et 2010, a déclaré hier Mme Souad Bendjaballah, ministre déléguée auprès du ministère de l’Enseignement supérieur, chargée de la Recherche scientifique, à l’occasion du quatrième colloque maghrébin sur les manuscrits du fikh et du soufisme que l’université d’Oran abrite depuis hier au niveau du campus Taleb Mourad (ex-IGMO).

Cette enveloppe, a précisé Mme Bendjaballah, lors d’un point de presse qu’elle a animé en marge du colloque, sera répartie en fonction des différents programmes initiés. Parmi ces derniers, Mme Bendjaballah citera le programme national consacré à la recherche dans les domaines de l’histoire, la préhistoire et l’archéologie. Un programme qui a déjà pris forme avec la création depuis deux années de cinq laboratoires de recherche dédiés aux manuscrits, dont trois à Alger, un à Oran et un autre à Constantine, avec comme principale mission le recensement des manuscrits d’Adrar, une wilaya qui abrite le siège du Centre national des manuscrits. Ce recensement, qui a permis de donner le listing de pas moins de 2.300 manuscrits de la wilaya d’Adrar, sera publié à l’occasion des festivités de «l’Algérie, capitale de la culture arabe,» a jouté Mme Bendjaballah. Ce travail a été réalisé grâce à l’engagement de l’Etat à travers la mise en place d’une commission ministérielle multisectorielle (Enseignement supérieur, Culture, Affaires religieuses et Intérieur) mais aussi grâce aux efforts des chercheurs au sein des laboratoires, auxquels elle a tenu à rendre hommage.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)