Algérie

23 milliards de DA réalisés cette année Chiffre d'affaires de la SNVI

23 milliards de DA réalisés cette année                                    Chiffre d'affaires de la SNVI
Le P-DG de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI), M. Mokhtar Chahboub, a indiqué, hier à Alger, que de la société a réalisé cette année un chiffre d'affaires de 23 milliards de dinars.
«Le chiffre d'affaires de la SNVI pour l'année 2011 est de 23 milliards de dinars. Nous prévoyons de faire un chiffre de 27 milliards en 2012 et avec les effets de l'investissement, nous tablons sur 35 milliards en 2015", a déclaré à la presse M. Chahboub, en marge de la visite du président malien, M. Amadou Toumani Touré, à la SNVI. Il a, dans le même cadre, fait remarquer que sa société projette de consacrer 10% de son chiffre d'affaires à l'exportation. «Nous prévoyons 10% du chiffre d'affaires à l'exportation parce que 100% de nos programmes sont pris par le marché national. Nous projetons, donc, de faire de l'exportation", a-t-il expliqué.
M. Chahboub a, à ce sujet, précisé que la SNVI privilégie l'Afrique parce que ses produits sont adaptés à l'utilisation africaine et que plusieurs pays s'orientent vers elle. Le P-DG de la SNVI n'a pas manqué, en outre, de rappeler qu'un programme "très important" les attend avec le constructeur allemand Mercedes, qui, à partir de 2013, viendra produire des véhicule en Algérie. «Cette association nous permettra d'aller vers le marché international", a-t-il souligné.
De son côté, le ministre de l'Industrie, de la PME et de la Promotion de l'investissement, M. Mohamed Benmeradi a indiqué, en evoquant la visite du Président malien à la SNVI, que "parmi les camions que possédait l'armée malienne, ceux de la SNVI étaient les plus satisfaisants".
ll a ajouté que le président Touré"est non seulement venu pour renouveler les équipements militaires mais il a découvert d'autres gammes dans le transport urbain notamment". Benmeradi a, dans ce cadre, relevé l'importance d'encourager et de conforter la marque de la société nationale. "Vous savez que nous importons beaucoup de camions et beaucoup de bus. La SNVI demeure le grand pari", parce que, a-t-il dit, "nous devons produire 15 milles camions et 2.000 bus à partir de 2015". «Cela va nous permettre de substituer l'importation" par la production locale, a-t-il fait remarquer.
Le P-DG de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI), M. Mokhtar Chahboub, a indiqué, hier à Alger, que de la société a réalisé cette année un chiffre d'affaires de 23 milliards de dinars.
«Le chiffre d'affaires de la SNVI pour l'année 2011 est de 23 milliards de dinars. Nous prévoyons de faire un chiffre de 27 milliards en 2012 et avec les effets de l'investissement, nous tablons sur 35 milliards en 2015", a déclaré à la presse M. Chahboub, en marge de la visite du président malien, M. Amadou Toumani Touré, à la SNVI. Il a, dans le même cadre, fait remarquer que sa société projette de consacrer 10% de son chiffre d'affaires à l'exportation. «Nous prévoyons 10% du chiffre d'affaires à l'exportation parce que 100% de nos programmes sont pris par le marché national. Nous projetons, donc, de faire de l'exportation", a-t-il expliqué.
M. Chahboub a, à ce sujet, précisé que la SNVI privilégie l'Afrique parce que ses produits sont adaptés à l'utilisation africaine et que plusieurs pays s'orientent vers elle. Le P-DG de la SNVI n'a pas manqué, en outre, de rappeler qu'un programme "très important" les attend avec le constructeur allemand Mercedes, qui, à partir de 2013, viendra produire des véhicule en Algérie. «Cette association nous permettra d'aller vers le marché international", a-t-il souligné.
De son côté, le ministre de l'Industrie, de la PME et de la Promotion de l'investissement, M. Mohamed Benmeradi a indiqué, en evoquant la visite du Président malien à la SNVI, que "parmi les camions que possédait l'armée malienne, ceux de la SNVI étaient les plus satisfaisants".
ll a ajouté que le président Touré"est non seulement venu pour renouveler les équipements militaires mais il a découvert d'autres gammes dans le transport urbain notamment". Benmeradi a, dans ce cadre, relevé l'importance d'encourager et de conforter la marque de la société nationale. "Vous savez que nous importons beaucoup de camions et beaucoup de bus. La SNVI demeure le grand pari", parce que, a-t-il dit, "nous devons produire 15 milles camions et 2.000 bus à partir de 2015". «Cela va nous permettre de substituer l'importation" par la production locale, a-t-il fait remarquer.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)