Algérie

Médéa Extension du tissu urbain


C'est un nouveau plan directeurd'aménagement et d'urbanisme (PDAU) ambitieux, certes, mais réaliste, dont larévision vient d'être adoptée par l'APW de Médéa, au profit du chef-lieu dewilaya, lors d'une session exceptionnelle qui avait été convoquée à la demandedu wali, M. Abdelkader Zoukh.Un PDAU qui avait été élaboré en 2005 maisau sujet duquel la direction de l'Urbanisme et de la Construction (DUC) de lawilaya de Médéa avait jugé nécessaire d'introduire une révision pourdifférentes raisons, avant sa mise à exécution. Parmi les raisons qui ont renduindispensable cette révision, l'on relève surtout l'inadéquation de safonctionnalité et l'absence de tout esprit d'esthétique qui ont caractérisé lesprécédents PDAU, d'où la recherche d'un meilleur équilibre du tissu urbain.Comme l'on note également une prise en considération des horizons à long terme,plus précisément l'année 2024, en tenant compte des transformations démographiquesfutures de la commune de Médéa qui comptera alors près de 205.000 habitantscontre quelque 145.000 actuellement. L'extension demandée, et qui a été doncapprouvée, vise enfin à mettre un frein à l'occupation illicite des terressituées à l'intérieur et à proximité du tissu urbain actuel. Ainsi, sur un espace total de 6.400 ha, l'actuel tissu urbain dela commune de Médéa n'en utilise que 1.700. Aussi, pour mener à bien ce nouveauPDAU, les besoins se chiffrent à une superficie brute de 1.200 ha, alors que lasuperficie nette à aménager d'ici 2024 sera de 585 ha. Ces derniers serépartissent comme suit: 196 ha pour l'habitat, 109 pour les structuresadministratives, 21 ha pour les infrastructures de base, 27 ha pour le réseauroutier et 91 ha pour les espaces verts, auxquels s'ajoutent les 140 hanécessaires à la réalisation du futur pôle universitaire. Avec un parc de prèsde 22.000 habitations recensées en 2004, dont quelque 900 au niveau debidonvilles et 800 habitations vétustes, la commune de Médéa aura besoin de17.000 nouvelles habitations d'ici 2024. Dans le secteur de l'Education, lesbesoins se chiffrent à 21 écoles primaires pour un total de 250 classes, 17 CEMd'un total de 342 classes et 03 nouveaux lycées pour un total de 56 classes. L'enseignementsupérieur bénéficiant, quant à lui, d'un nouveau pôle universitaire dont lacapacité d'accueil finale sera de 20.000 places pédagogiques et 10.000 lits. Lesecteur de la santé, qui dispose actuellement d'un seul hôpital (MohamedBoudiaf) de 419 lits, 01 polyclinique, 05 centres de santé et 09 salles desoins qui, faut-il le souligner, accueillent également les malades des autrescommunes limitrophes, aura besoin, toujours d'ici 2024, d'un deuxième hôpitald'une capacité de 240 lits, 02 nouvelles polycliniques, 05 autres centres desanté et 10 nouvelles salles de soins. Alors que le secteur de la culture, quise caractérise aujourd'hui par une faiblesse criarde dans les infrastructures,se verra doter d'un centre culturel, 02 bibliothèques et 02 salles de cinéma.Pour l'information, la ville de Médéa comptait 03 salles de cinéma (Le Rex, leGuamrazed et Ennadjah) ainsi qu'une autre salle de cinéma et de spectacles (LeMondial) en plus de la salle des jeunes, aujourd'hui toutes disparues, à l'exceptionde cette dernière qui a été transformée en médiathèque. Quant au secteur administratif et à celui des autres servicespublics, la commune de Médéa disposera d'une cité administrative englobant lesiège de la wilaya, celui de l'APW et ceux des différentes directions, auxquelss'ajouteront 03 sûretés urbaines, 04 annexes communales, 03 agences postales,01 gare routière inter-urbaine, 01 marché hebdomadaire et un autre de gros pourfruits et légumes. Sans oublier des terrains de jeux et de loisirs. Lesactivités sportives, enfin, bénéficieront d'une nouvelle salle polyvalente,d'une autre maison de jeunes, d'un troisième stade de football, d'une autrepiscine semi-olympique et d'un deuxième complexe sportif de proximité. Entrant dans le cadre global du plan d'aménagement de la wilaya(PAW), le nouveau PDAU de la commune de Médéa, qui devrait être mis à exécutiondans les délais les plus rapprochés, donne effectivement le coup d'envoi pourles 63 autres PDAU, dont 20 sont en cours de révision, appelés à donner unnouveau visage aux 64 communes que compte la wilaya de Médéa. Comme ilconstitue également la dernière retouche, pour une meilleure protection desterres agricoles utiles. Sa réalisation, au fur et à mesure de ses différentesétapes, permettra enfin la création d'emplois pour les milliers de jeunes,aujourd'hui sans travail et qui ne demandent qu'à avoir la possibilité d'êtreutiles dans une wilaya qui se caractérise par des richesses naturellesimportantes et diversifiées.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)