Algérie

MCA-USMA : Les duels vus et commentés par Madoui

MCA-USMA : Les duels vus et commentés par Madoui
Au Mouloudia, on ne change pas d'habitudes pour préparer une finale
C'est avec un 'il d'expert que Kheirredine Madoui, l'entraîneur-adjoint de l'ESS, nous parle des duels qui vont marquer la finale de la Coupe d'Algérie.
1 - Chaouchi-Zemmamouche : «L'un d'eux fera la différence»
«Actuellement, les deux gardiens sont dans une forme optimale. Etant très proches, je pense que l'un d'eux fera la différence et pèsera sur le résultat final.»
2 - Benamara-Bouguèche : «Benamara va souffrir face à la vivacité de Bouguèche»
«Benamara est un bon défenseur, mais il manque d'argument offensif. Je pense qu'il va souffrir face à la vivacité de Bouguèche qui est rompu à ce type de match, ce qui n'est pas le cas du joueur de l'USMA.»
3 - Besseghier-Gasmi : «Besseghier créera des soucis
à Gasmi»
«Gasmi est un joueur très intelligent qui sait comment percuter, mais face à un Besseghier en état de grâce, je pense que celui-ci va lui poser d'énormes problèmes, surtout s'il joue comme il l'a fait contre nous en demi-finale.»
4 - Yachir-Benmoussa : «Ce sera
un combat de titans»
«Ce sera un combat de titans entre Benmoussa et Yachir qui sont tous les deux en superbe forme. Celui qui sera le mieux physiquement gagnera son duel.»
5 - Ferhat-Babouche : «Babouche va être en difficulté, mais... »
«Face à un joueur aussi vif que Ferhat qui est très technique, il est évident que Babouche va être en difficulté, mais il a l'expérience pour gérer ce type de rencontre. Courbis doit prendre en considération les qualités offensives de Babouche.»
6 - Aksas-Daham : «Daham devra prendre la mesure d'Aksas»
«Je pense que Daham imposera sa vitesse et ses qualités techniques face à un joueur comme Aksas qui manque de rythme et de compétition. Il lui sera difficile de suivre le rythme de cette finale.»
7 - Djallit-Chafai : «Djallit est nettement plus rapide
que Chafai»
«L'un des points forts de Djallit, c'est sa pointe de vitesse qui devrait lui permettre de prendre la mesure de Chafai, en profitant des débordement de Yachir et Bouguèche.»
8 - Djediat-Ghazi «Deux joueurs d'expérience»
«Ce sera un duel entre deux joueurs chevronnés qui affectionnent tout particulièrement ce type de rendez-vous. Djediat joue son meilleur football lorsqu'il est sous pression.»
9 - Metref, Kacem-Bouchema, Koudri : «Ce sera équitable»
«Ce sera très difficile de dire qui prendra la mesure de l'autre, car Metref et Kacem veulent imposer leur technique, alors que le duo de l'USMA est plus physique.»
10 - Menad-Courbis : «La forte personnalité de Menad lui permettra de gagner la bataille tactique»
«Menad a une très forte personnalité. Il représente l'école algérienne, alors que Courbis défend l'école française. Menad n'a certainement pas envie de perdre une seconde fois. A partir de là, je pense qu'il gagnera la bataille tactique, d'autant que Courbis manque de repères à ce niveau de la compétition.»
-
Au Mouloudia, on ne change pas d'habitudes
pour préparer une finale
Deux jours seulement séparent le MCA de sa septième finale en Coupe d'Algérie, et il ne semble pas que les Mouloudéens soient prêts à changer leurs habitudes pour préparer un grand événement. Bien que plusieurs dirigeants se soient succédé à la tête du club, depuis les années 70 jusqu'à nos jours, dans la maison du Doyen, on ne se met pas la pression, et les responsables pensent seulement à ce que tous les moyens soient disponibles afin d'assurer une bonne préparation. En se montrant sereins, les Mouloudéens cherchent à mettre les joueurs dans la peau du vainqueur, et c'est une culture qui s'est inculquée à travers les années chez le Doyen. Cet optimisme a été affiché par tous les présidents qui ont défilé à la tête de ce prestigieux club.
Le lieu de la mise au vert
a souvent changé
Comme toutes les équipes, il est évident qu'à chaque finale, les dirigeants, et en concertation avec le staff technique, programment un stage bloqué de courte durée. Toutefois, au Mouloudia, on change souvent de lieu de mise au vert et on n'accorde pas une importance particulière à l'établissement choisi. Comme nous l'avons déjà rapporté dans notre précédente livraison, et pour sa première finale, le MCA a jeté son dévolu sur la Chiffa, par la suite on a choisi l'hôtel Riadh, en passant pour la finale de 2006 à l'hôtel Hilton. Une année après, le Mouloudia, et pour sa deuxième finale d'affilée face à l'USMA, les coéquipiers de Babouche ont effectué leur mise au vert à l'hôtel Aurassi. Sept années plus tard, le MCA opte pour le même hôtel, et il ne s'agit que d'un simple hasard. Ainsi, il est clair qu'au Mouloudia, on est loin d'être superstitieux. Seulement et pour cette saison, les Mouloudéens pensent que cet établissement a porté bonheur à leur équipe qui a pris son quartier général dans le même hôtel face au CSC et l'ESS, tout en insistant même de jouer la finale avec une tenue blanche.
Des visites à l'hôtel, les joueurs sont loin d'être isolés
Contrairement à la plupart des équipes, et à travers les années, les responsables du MCA, et même s'ils programment une mise au vert à leur équipe pour assurer une meilleure concentration, les joueurs ne sont jamais isolés de l'entourage du club. En effet, à la veille de la finale, on reçoit même la visite des amis, connus aussi des dirigeants. Ce qui est une pratique courante chez le vieux club algérois, où on veille à ce que rien ne change pour les joueurs.
Un bref discours du président et des mots forts pour motiver les joueurs
Le jour de la rencontre, au Mouloudia, on accorde une importance particulière au discours que prononcera le président dans le vestiaire. On tient à ce que cette allocution soit de très courte durée, qui ne dépasse pas quelques mots, bien choisis pour motiver les joueurs, contrairement à un long discours qui risque d'être lassant, et qui n'aura pas l'effet escompté sur les joueurs. Donc, c'est de cette manière que les Mouloudéens préparent leur finale et on n'est pas prêts à déroger à la règle.
Bichari pour la finale militaire
C'est Bichari, assisté par Serradj et Salaouadji, qui arbitrera la finale de la Coupe d'Algérie militaire qui opposera la 2e RM au CRGN, en ouverture de USMA-MCA.
Les faux-pas de l'USMH et l'USMA arrangent le Mouloudia
Le match nul concédé par l'USMH face à la JSMB dans son antre de Lavigerie a profité au Mouloudia qui conserve sa deuxième place au classement général, à la différence de buts avec les Jaune et Noir. Le fait que l'USMA ait trébuché chez elle à Bologhine contre Saoura permet au Doyen de conserver cinq points d'avance. Désormais, côté mouloudéen, on regardera moins dans le rétroviseur dans ce sprint final.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)