Algérie

MC Oran - AGO aujourd’hui

Vers l’approbation «planifiée» des bilans Hélas pour ceux qui croyaient que l’AGO du Mouloudia tombait à point nommé pour rassembler toute la famille, dans ces moments difficiles, ils devront attendre encore pour (peut-être!) voir le ciel s’éclaircir du côté d’El-Hamri. Pourtant, force est de reconnaître que cette situation n’a que trop duré et que la confusion qui règne au sein du club risque de se prolonger encore et encore au détriment du MCO, sachant que l’équipe accuse un sérieux retard dans sa préparation et qu’elle a perdu ses meilleurs éléments à l’image de Feham et Bradja et, peut-être, aussi, le capitaine, Kada Kechamli, lequel pourrait opter pour l’ASO dans les prochains jours, à cause du mutisme des dirigeants actuels qui ont refusé de négocier avec les cadres de l’équipe, tant qu’ils ne sont pas reconduits dans leurs fonctions. Parodie, non ? Surtout qu’ils sont la source des maux du Mouloudia. Pour revenir à la fameuse AGO du MCO et comme nous l’avions prédit dans nos précédentes éditions, cette dernière n’a pas eu lieu samedi, le quorum n’ayant pas été atteint. En effet, seuls 73 membres sur les 178 inscrits sur la liste étaient présents. «Faute de quorum l’assemblée ne pourra avoir lieu, puisque le nombre des deux-tiers, (98), dans le cas présent, n’a pas été atteint. Faute de quoi l’AGO est reportée à lundi (72 heures après, comme le stipule la loi)», dira Anes, le représentant de la DJS. Quant au président actuel, il a déclaré à nos confrères ayant été «déçu du non-déroulement de l’AGO», pourtant ce n’est pas avec le même sentiment qu’il s’est adressé aux représentants de la DJS (3 au total, sans compter la présence de Benafla!), «Si vous croyez que le quorum n’est pas atteint, il faut reporter l’assemblée. Qu’est-ce que vous attendez», dira Djebbari au milieu d’une énorme confusion engendrée par les protestations de plusieurs «membres» qui ont été barrés de la liste et même interdits de pénétrer dans la salle de conférence, ce qui a provoqué des accrochages ici et là, dans la salle de réception de la Munatec. «Djebbari est en train de gagner du temps, ni plus, ni moins. Cela arrange ses affaires et non pas celles du Mouloudia», dira un membre qui voulait, apparemment, vider son sac. De toutes les façons, l’AGO aura, bel et bien, lieu aujourd’hui, et ce, quel que soit le nombre de membres présents, comme le stipule la loi. Logiquement, les bilans, moral et financier, de Djebbari ne peuvent pas être approuvés... la raison ? Remontez dans le temps, quatre années auparavant, et faites vos comptes! Mais comme il existe un proverbe qui définit bien la situation : «L’intérêt parle toutes sortes de langues et joue toutes sortes de personnages, même celui du désintéressé», ne soyons pas étonnés si les bilans de Djebbari passent comme une lettre à la poste et qu’il soit reconduit à la tête du MCO après. Côté opposition, Kacem Elimam n’a pas manqué le rendez-vous du fait qu’il est membre de l’AG, ce dernier a préféré rester loin de l’imbroglio tant que les travaux n’ont pas été lancés, par contre Hafid Belabbès, pourtant membre «influent», a brillé par son absence pour des raisons qu’on ignore. Quoi qu’il en soit, l’union sacrée autour du club est désormais plus que nécessaire car le sablier touche à sa fin et toute une «histoire» risque de disparaître avec, et ce, toujours face à la sourde oreille que font les autorités locales. Pourtant, l’intérêt de toute une ville est en jeu. G. M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)