Algérie

Mascara-Commerce : L?interventionnisme de l?Etat est révolu


La directrice du service de l?Organisation des marchés et des activités commerciales du ministère du Commerce a précisé, hier, que le ministère en question ne peut intervenir pour casser la flambée des prix de la pomme de terre. « Les prix de la pomme de terre, ajoute la même source, dépendent de la loi de l?offre et de la demande. » La même responsable a précisé qu?il n?existe aucun monopole dans la commercialisation de la pomme de terre, en considérant que la hausse des prix est logique à la vue de la régression de la production et de l?importation. Et de reconnaître que les 42 marchés de gros de fruits et légumes existants à travers le pays souffrent de déstabilisation dans l?organisation et la gestion et d?une anarchie qui exige des mesures de réorganisation. « Le ministère du Commerce a fait des propositions par le biais d?un dossier adressé au conseil du gouvernement, demandant une révision de la loi régissant les marchés de gros qui date de 1994. » L?oratrice a appelé les walis à faire réaliser de nouveaux marchés dans leurs wilayas respectives.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)