Algérie

Mascara

20, 10 et 5 ans de prison ferme pour les encagoulés du Zakor La Cour criminelle de Mascara a traité, hier, l’affaire de la bande des encagoulés qui agissait au niveau du bois dit Zakor, situé au nord de la ville de Mascara. Les faits remontent au 10 juin 2006 lorsque ses trois éléments : A.A., G.M. et O.S.H., ont dressé un guet-apens sur la route traversant le bois. Vers 9 heures, une voiture Citroën Berlingo se pointe avec, à son bord, B.K. et sa compagne B.A. Les malfaiteurs leur laisseront le temps de stationner et de se mettre à l’aise avant de les encercler. Ils feront ensuite descendre le couple qu’ils délesteront de deux chaînes en or, d’une bague et d’une somme d’argent de 1000 dinars. Les membres de la bande qui étaient, semble-t-il, sous l’effet de boissons alcoolisées et de psychotropes, portaient, enfilé autour de leurs têtes, des bas pour femme. Le chef présumé de la bande fouillera par la suite la voiture où il découvrira, dans un cabas, une tenue et une casquette de policier, ainsi qu’un chargeur. Sachant qu’il avait affaire à un policier, il demandera à celui-ci son arme, qu’il n’avait pas sur lui ce jour-là. A.A. prendra alors la décision d’égorger l’homme et la femme, mais sera empêché par ses complices. Cela ne l’empêchera pas de porter au policier un coup de couteau à la jambe. Les abandonnant là, ligotés, la bande prendra par la suite la direction de Mohammadia, à bord de la Citroën. De là, la bande rejoindra Sig où elle s’approvisionne en boissons alcoolisées et psychotropes. Les malfrats poursuivront leur beuverie jusqu’à 23h, puis prendront la route d’Oran. En cours de route, une violente dispute éclate entre les malfrats au sujet de la vente du véhicule. Résultat inattendu : le véhicule se renverse sur la chaussée. Sortis indemnes, G.M. et O.S.H. quittent à pied le lieu de l’accident, tandis que A.A. restera là, dans un état d’ébriété avancée. Alertée entre-temps, la gendarmerie de Oued Tlélat avisera la police de Mascara qui relèvera dans son fichier le véhicule volé. Arrivés sur les lieux de l’accident, les policiers trouveront A.A. à côté de la voiture renversée, affalé par terre. Devant la Cour, les accusés reconnaissent le vol mais nient avoir voulu tuer le policier et sa campagne. Lors de son réquisitoire, l’avocat général a requis la perpétuité pour A.A. et 20 ans pour chacun de ses compagnons. Après la plaidoirie de la défense et les délibérations de la Cour, A.A. a écopé de 20 ans de prison ferme, G.M. de 10 ans et O.S.H. de 5 ans de prison ferme.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)