Algérie

Lutte contre l?habitat précaire


161 familles de Haï Sanaouber relogées à Haï El Yasmine Les 161 familles résidant à Hai Sanaouber (Ex planteurs) sur les hauteurs de la ville d?Oran, ont été relogées mercredi dans des appartements neufs à Haï El Yasmine, à l?est de la ville. Cette seconde opération, qui s?inscrit dans le cadre de l?éradication de l?habitat précaire et des bidonvilles de ce quartier populaire, s?est déroulée dans le calme absolu. Selon le délégué de la sécurité au niveau de la wilaya, l?opération de transfert de ces 161 familles a débuté dès 8 heures. Un important dispositif de prévention de tout débordement a été mis en place dès 7 heures par les services de l?ordre. Des moyens matériels constitués d?une cinquantaine de camions aidés par 120 manutentionnaires des services techniques de l?APC ont aussi été mis à contribution pour assister les bénéficiaires à déménager. Pour permettre aux enfants scolarisés de poursuivre leur cursus, une navette de transport scolaire sera mise en place, dès samedi, à partir de Haï El Yasmine jusqu?aux Planteurs. « Chaque habitation vidée est automatiquement détruite », releve-t-on. Cette seconde opération de relogement a été décidée par la wilaya pour éviter un autre drame comme celui survenu à Bab El Oued (Alger). Selon les riverains, il s?agit d?une opération de relogement pour préparer la visite à Oran du président de la République Abdelaziz Bouteflika et du souverain espagnol Juan Carlos. Ampleur des bidonvilles Dans le cadre de cette visite, d?intenses activités d?embellissement, à travers la ville d?Oran et sa périphérie, sont constatées depuis le début de cette semaine. Pour rappel, une première opération de relogement de plus de 700 familles de ce même quartier, pilotée par la Banque mondiale et le gouvernement algérien, avait eu lieu en août dernier. Elle avait été émaillée par des incidents ayant mis aux prises les riverains et les forces de l?ordre, lors de la destruction des anciennes habitations après qu?elles aient été évacuées. Des arrestations avaient été opérées parmi les fauteurs de troubles. Depuis plus d?une année, devant l?ampleur des bidonvilles et de l?habitat précaire, le wali a fait de la lutte contre ce phénomène son cheval de bataille, afin de protéger l?environnement d?El Bahia et des autres localités de la wilaya. Il a, à cet effet, instruit les 26 P/APC pour déclencher des enquêtes et des recensements des personnes vivant dans des bidonvilles et de procéder systématiquement aux destructions, notamment des habitations et des baraques de fortune érigées dans la périphérie d?Oran, essentiellement dans la commune d?Es-senia. Aussitôt dit, aussitôt fait, puisqu? une quinzaine de baraquements de fortune a déjà été détruite. Il est à signaler que le site de Haï Sanaouber, une fois récupéré, sera reboisé et servira à accueillir des projets d?intérêt public, indique-t-on au niveau de la conservation des forêts.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)