Algérie

Loi de finances 2008 Djoudi répond aux sénateurs


Le ministre des Finances, Karim Djoudi, a répondu jeudi aux questions des sénateurs qui se sont, essentiellement, interrogés sur l'utilité de l'adoption d'un prix référentiel du baril de pétrole à 19 dollars pour le budget de finances 2008, alors que le prix réel sur les marchés internationaux dépasse les 94 dollars. A ces interrogations, le ministre a précisé que l'adoption de ce prix est «nécessaire pour assurer le financement à long terme des différents programmes de développement tracés par le gouvernement et auxquels un montant de 13.000 milliards DA a été consacré pour la période 2005-2009». Il a ajouté que ce prix de référence «contribue aussi à la maîtrise de l'inflation». Selon le ministre, le différentiel entre ce prix de référence du baril et le prix réel est «compensé par le fonds de régulation des importations, par conséquent le prix de référence adopté par l'Etat est de 70 dollars». A une question sur la présentation d'un rapport d'évaluation sur le mode de gestion et de mise en oeuvre du budget de l'Etat pour l'exercice 2007, il a signalé que des rapports périodiques sont soumis à l'APN à travers les commissions chargées des modes de mise en oeuvre de ce budget tout en ajoutant qu'un projet de loi de comptabilité générale visant le renforcement du contrôle parlementaire du fonctionnement et de l'application du budget de l'Etat est en cours d'élaboration. Interrogé par des sénateurs sur la détérioration du pouvoir d'achat des citoyens malgré l'aisance financière de l'Etat, il a révélé que le projet de la loi de finances contient de nouvelles dispositions pour consolider le pouvoir d'achat des couches moyennes et ce à travers l'augmentation des salaires des fonctionnaires et l'allègement des charges fiscales (IRG) au profit des revenus moyens et limités. A une autre question sur les besoins des jeunes, il a précisé que 48 milliards DA ont été alloués dans le cadre de la loi de finances 2008 pour le financement de projets d'investissement au profit des jeunes et la création de nouvelles infrastructures sportives. Le texte de la loi de finances 2008 qui a été adopté par l'APN sera soumis, aujourd'hui, au vote des sénateurs. Ce nouveau projet de la loi de finances contient plusieurs mesures destinées à alléger la pression fiscale et faciliter l'accès des ménages au logement à travers une bonification des taux d'intérêt de 2% des prêts accordés par les banques aux fonctionnaires. Avant son approbation, les députés avaient apporté nombre d'amendements qui concernent l'annulation de la proposition prévoyant l'augmentation du prix du gasoil à la pompe et le doublement du tarif de la vignette des véhicules roulant au diesel. Les députés ont aussi décidé d'une hausse à 50% du plafond du soutien accordé par l'Etat pour l'exploitation de l'énergie électrique au profit des familles et des agriculteurs du sud du pays et le relèvement du seuil non imposable de l'impôt sur le revenu global (IRG) de 60.000 DA à 120.000 DA.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)