Algérie

Logements, équipements publics... Des instructions pour veiller au respect des normes sismiques

Les directions chapeautant les projets inscrits dans le cadre du programme supplémentaire décidé par le président de la République au lendemain de sa visite à Oran, ainsi que les entreprises chargées de la réalisation des programmes de logements et des infrastructures de base au niveau de la wilaya, ont été instruites par le wali d'Oran pour veiller au respect des normes sismiques, et ce en application des directives du ministère de tutelle, apprend-on de sources proches des services techniques de la commune.

Ces mesures visent, selon nos interlocuteurs, a éviter d'éventuelles catastrophes en cas d'un fort tremblement de terre, comme ce fut le cas lors du dernier séisme de Boumerdès. Nos sources soulignent, d'autre part, que le premier responsable de la wilaya a insisté sur la nécessité du respect des délais de lancement, de réalisation et d'achèvement des travaux de voirie et réseaux divers (VRD) avant l'entame des travaux de réalisation des logements ou d'équipements publics, notamment les infrastructures scolaires, les ouvrages d'art, etc. Il faut souligner, dans ce sens, que des bénéficiaires de nouveaux logements se sont à maintes reprises plaints de l'absence de réseaux d'évacuation des eaux usées ou d'AEP dans des programmes livrés. D'autre ont dénoncé des cités « achevées » et livrées sans travaux de voirie, ce qui n'a pas été sans susciter la colère du premier responsable de la wilaya lors des différents briefings, rappelant aux services concernés de veiller au respect de l'achèvement total des travaux. Il y a lieu de souligner que la wilaya d'Oran a bénéficié d'un rajout financier de 14,690 milliards de dinars au titre du programme complémentaire de développement portant sur plusieurs secteurs, au lendemain de la visite de travail du président de la République en novembre dernier. Aussi, il a été décidé d'octroyer une enveloppe de 150 milliards de centimes pour la réhabilitation de 400 immeubles répartis à travers le tissu urbain de la ville d'Oran, 150 milliards de centimes pour la réalisation d'un échangeur à Es-Seddikia, 120 milliards de centimes pour la réalisation de deux trémies sur le 2e boulevard périphérique, 50 milliards pour le viaduc de Ras El-Aïn, 200 milliards de centimes pour la nouvelle route de la corniche oranaise, 140 milliards pour la réhabilitation du quartier de Sidi El-Houari, 100 milliards de centimes pour la réhabilitation du vieux bâti du quartier d'El-Hamri.

D'autres enveloppes conséquentes ont été aussi octroyées pour la réfection et la réhabilitation de la voirie (150 milliards de centimes), l'éclairage public (75 milliards de centimes) et les espaces verts (33 milliards de centimes).

Pour le parachèvement du projet inhérent à la réalisation de parkings à étages, une enveloppe de 100 milliards a été octroyée aux services concernés pour lancer les travaux de deux parkings. 20 autres milliards de centimes ont été alloués pour la réalisation d'un ascenseur (monte-charge) entre le front-de-mer et le port d'Oran. Pour le secteur de la culture, outre les 35 milliards débloqués pour la réhabilitation et l'aménagement des Arènes et du Théâtre de verdure, 30 autres milliards ont été alloués pour la réhabilitation totale de quatre salles de cinéma. Enfin, en matière de prise en charge des infrastructures sportives, il a été décidé d'octroyer au secteur de la jeunesse et des sports 20 milliards pour la réhabilitation du stade Zabana et 10 autres milliards pour le stade des Castors. Le secteur a aussi bénéficié de 9 milliards pour la réalisation de deux nouvelles piscines.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)