Algérie

Les retraités décident de passer à l’action


La Fédération nationale des travailleurs retraités, FNTR, a lancé, hier, un appel à l’ensemble des retraités pour une journée de protestation nationale sous forme de sit-in devant les agences CNR de toutes les wilayas du pays, le mercredi 11 octobre.

Selon un communiqué émanant de la FNTR, la décision de recourir à une action de protestation nationale a été prise, à l’issue d’une réunion du secrétariat fédéral, tenue hier. Cette rencontre, ajoute le communiqué, a été consacrée à l’examen de l’évolution de la situation «née de l’application anarchique des décisions du président de la République en faveur des retraités qui perçoivent une pension de retraite inférieure à 10.000 DA».

Selon les rédacteurs du communiqué, un nombre «impressionnant» de retraités proportionnels et de retraités sans conditions d’âge se sont rapprochés des comités syndicaux de wilaya à travers l’ensemble du territoire national pour «crier leur colère et exprimer leur indignation après avoir été écartés indûment du relèvement de leur pension à 10.000 DA».

La FNTR, qui affirme avoir attendu en vain une réponse positive des pouvoirs publics, «pour mettre fin à ce déni de droit», indique qu’avant de recourir à la protestation, la fédération a épuisé toutes les démarches «pour faire corriger cette grave injustice». Pour conclure, la FNTR appelle les retraités à venir en masse «exprimer leur mécontentement, leur rejet de l’injustice et de l’exclusion et pour affirmer leur soutien aux démarches entreprises par la fédération pour faire aboutir leurs droits».

Il y a une dizaine de jours, la fédération avait menacé de recourir à une journée nationale de protestation sous forme de rassemblements devant les CNR des wilayas pour marquer son refus de «l’injustice et de l’exclusion dont sont l’objet les retraités». La fédération avait averti qu’elle mettrait à exécution ses menaces dans une quinzaine de jours si elle ne reçoit aucune réponse positive à ses doléances. En début de semaine, la FNTR avait déjà réagi aux mesures annoncées par le ministère du Travail concernant la revalorisation des pensions de retraite, en signalant que ces mesures ne constituent pas un fait nouveau. La fédération, par le biais d’un communiqué, avait exprimé le regret des retraités «obligés d’attendre encore l’élaboration d’un texte réglementaire... qui pourra enfin leur permettre d’accéder à leur dû».

La FNTR avait clairement signifié que l’annonce par le ministère qu’un texte réglementaire est en phase de préparation ne constitue pas un fait nouveau du fait que l’information figure déjà dans la loi des finances complémentaire promulguée le 15 juillet dernier. La fédération avait aussi regretté que les pouvoirs publics n’aient pas saisi l’opportunité de la rencontre avec les partenaires sociaux pour «rétablir la justice et mettre fin aux mesures discriminatoires dans l’application des décisions du président de la République».

Samedi passé, le ministère du Travail avait annoncé que les allocations de retraite seront revalorisées. Cette revalorisation, selon un barème étudié pour fixer le niveau de relèvement, est prévue prochainement, avait annoncé un responsable du ministère.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)