Algérie

Les ressortissants maghrébins rapatriés du Yémen vers l'Algérie

Les ressortissants maghrébins rapatriés du Yémen vers l'Algérie
Les ressortissants maghrébins établis au Yémen qui ont bénéficié samedi d'un rapatriement vers l'Algérie suite à la dégradation de la situation sécuritaire à Sanaa ont salué le rôle joué par l'Algérie dans cette opération, selon des témoignages recueillis par l'APS.

‘‘Je remercie l'ambassadeur d'Algérie au Yémen, grâce à qui, j'ai pu sortir saine et sauve du Yémen où la situation sécuritaire s'est fortement dégradée’‘, a témoigné Hiba Ferhat, jeune tunisienne de 21 ans, étudiante en sciences médicales, qui révèle avoir été ‘‘victime d'une agression d'un groupe armé à Sanaa’‘.

Yeslam Hamoud, un Mauritanien de 30 ans qui travaillait dans une organisation d'aide humanitaire, a tenu, lui aussi, à mettre en évidence l'apport de l'Algérie dans le rapatriement à partir du Yémen des personnes de diverses nationalités.

‘‘Je rends hommage au peuple et au gouvernement algériens, qui nous ont permis de quitter une situation dangereuse au Yémen’‘, a-t-il déclaré, exprimant par ailleurs sa gratitude pour le commandant de bord de l'appareil d'Air Algérie, qui a transporté les ressortisssants ‘‘dans des conditions périlleuses’‘.

Une jeune marocaine répondant au nom de Nissa, mère de deux enfants, a abondé dans le même sens. ‘‘Je remercie l'Etat algérien pour ce qu'il a fait pour nous’‘, a-t-elle témoigné.

Pour Mohamed Khames, jeune tunisien de 27 ans et qui activait dans le commerce au Yémen, ‘‘se retrouver en Algérie signifie être en sécurité’‘.

L'opération de rapatriement a concerné 160 Algériens, 40 Tunisiens, 15 Mauritaniens, 8 Libyens, 3 Marocains et 1 Palestinien.

Les ressortissants ont été accueillis à leur arrivée à l'aéroport international Houari-Boumediene, par le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, et la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme, Mounia Meslem.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.

email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)