Algérie

Les plaintes pleuvent sur le député Araibi Meddah


Lors du meeting animé lundi dernier à la salle du CCI de Chlef et autorisé par l?Administration, le député indépendant, Meddah Araibi, a fait savoir qu?il a fait l?objet, le jour même, de trois autres plaintes en référé de la part des autorités locales, pour « affichage illégal ». Cela porte, d?après lui, à 22 le nombre d?actions en justice engagées contre lui par les mêmes responsables pour différents motifs. « On a voulu m?empêcher de parler afin de ne pas exposer les problèmes majeurs auxquels fait face la population », a-t-il déclaré. Il a cité dans ce cas la dissolution, en 2005, de l?association « La citoyenneté » qu?il préside, avant d?être réhabilitée par le conseil d?Etat en 2006. Le député a annoncé qu?il ne se présenterait pas aux prochaines législatives, indiquant que son « mandat a été particulièrement difficile en tant qu?indépendant et que les conditions ne sont pas encore réunies pour permettre à l?élu de l?assemblée nationale de jouer convenablement son rôle au niveau local ». Dénonciations Après avoir engagé un débat avec les citoyens présents, il a dressé un tableau plutôt sombre de la situation socioéconomique qui prévaut dans la wilaya. D?après lui, le chômage ne cesse d?augmenter en raison de « l?absence de projets productifs créateurs d?emplois, malgré les moyens financiers colossaux consentis par l?Etat ». Le député a notamment dénoncé l?utilisation de plus de 100 hectares de terres agricoles pour la réalisation d?un pôle universitaire à Ouled Farès. Il a relevé en outre le retard important qu?accuse, depuis 2002, le chantier de réalisation d?un nouveau port de pêche à El Marsa. A propos des 20 000 logements en préfabriqué datant du séisme d?octobre 1980, il estime que l?aide financière (1 million de DA) promise par le gouvernement est insuffisante et ne permet pas aux sinistrés de reconstruire leurs habitations. Le député a, par ailleurs, énuméré les sujets ayant été, à ses dires, à l?origine du différend l?opposant au le wali : Le choix d?un privé pour l?acquisition d?embarcations pour les jeunes pécheurs, la mauvaise distribution du foncier et le détournement d?une maison de jeunes, entre autres.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)