Algérie

Le point du lundi

La voie ouverte aux opportunistes Les prochaines élections législatives approchent à grands pas et déjà, la bataille fait rage au niveau de certaines formations politiques pour le choix de leurs candidats préférés, dans les coulisses et selon des considérations qui ne tiennent pas souvent du rationnel. Au lieu de faire le bilan de leur passage dans les assemblées élues, pendant ces cinq dernières années, et en informer les électeurs qui les ont portés à ces postes de responsabilité, l?on s?obstine à rééditer les mêmes réflexes et les mêmes comportements négatifs qui ont conduit à la catastrophe. En effet, selon les informations qui circulent en ce moment sur le sujet, les instances de partis en lice ne sont plus les seules à intervenir dans le domaine, puisqu?elles doivent, dit-on, composer avec l?environnement immédiat et subir parfois le diktat de milieux qualifiés de puissants du moment, qui n?hésiteraient pas à imposer leurs proches et amis ou ceux qui cadrent parfaitement avec leur politique de « béni- oui- oui ». Apparemment, ceux qui veulent briser le monopole en question ne sont pas les bienvenus et risquent de ne pas figurer sur les fameuses listes de candidats, même en tant que lièvres. Car, dans ce genre de compétition à huit clos, la chasse se fait souvent sans les lièvres qui doivent encore attendre longtemps pour voir arriver leur tour. Quand ? Ce n?est certainement pas pour demain car le train est en marche et les listes sont déjà ficelées pour ce qui est notamment des trois premiers de la liste. Le reste n?est qu?hypocrisie et de la poudre aux yeux pour faire croire à un choix « démocratique et libre, en consultation avec la base ». Une base qui ne comprend, malheureusement, rien à ce manège et semble plutôt préoccupée par ses problèmes quotidiens que les « élus du peuple » ont été dans l?incapacité de régler pendant leur mandat. Hormis un ou deux députés sur les onze que compte la wilaya, le reste a plutôt brillé par son absence quasi continue, allant jusqu?à tourner le dos aux citoyens dans beaucoup de dossiers cruciaux pour l?avenir de la wilaya. Alors que faut-il attendre des futures élections dans l?état actuel des choses ? A moins, bien sur, que l?on décide enfin de fermer la porte devant les opportunistes de tous bords et de laisser la base choisir librement ses représentants.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)