Algérie

Le pétrole, une malédiction pour le développement ?



OUI  Philippe Chalmin, professeur d?économie à Paris-Dauphine, auteur de Le Poivre et l?or noir, la grande épopée des matières premières (Ed. Bourin) « Le pétrole ne peut pas être la base d?un développement économique et l?Algérie en est un superbe exemple. Les richesses immédiates sont certes incontestables comme l?illustraient les flottes de l?or espagnoles, les milliards de dollars amassés par les émirs du pétrole ou par tel ou tel baron du café ou roi de l?étain. Mais à plus long terme, force est de constater que la richesse extraite du sol ou sous-sol n?a en général apporté avec elle que misère et mal-développement. Il en fut ainsi de l?Espagne du Grand Siècle, inondée de l?or et de l?argent du Nouveau Monde ; plus près de nous les gaspillages des premiers chocs pétroliers ont provoqué le chaos du Nigeria à l?Algérie, de l?Irak au Venezuela. La manne tombée des marchés pourrit et corrompt les âmes, les c?urs et les circuits économiques. Elle crée surtout des dépendances et entretient des illusions de croissance artificielle comme le montrent les chiffres de croissance du PIB. » NON  Nicolas Sarkis, directeur de la revue Pétrole et gaz arabes « Ce n?est pas un problème de pétrole mais de rapport de forces. Qu?on le veuille ou non, les pays de l?OPEP sont des pays faibles d?un point de vue économique, financier, politique, militaire. Ils sont amenés à produire du pétrole et à le vendre, aux meilleures conditions pour les pays consommateurs et pas pour eux. Remettons les choses dans leur contexte : les économies importatrices exercent une pression sur les pays producteurs de pétrole mais est-ce que les pays africains, par exemple, exercent des pressions sur les pays occidentaux pour qu?ils arrêtent la pratique de la jachère pour trouver une solution à la famine dans le monde ? Par ailleurs, dire qu?il faut diminuer la dépendance et développer de nouvelles ressources, c?est bien. Mais que cela soit possible, il faut mobiliser beaucoup d?argent. Et seul un prix du baril élevé peut alimenter cette nécessité et permettre de réunir les investissements nécessaires. »
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)