Algérie

Le ministre du commerce a présenté le bilan des activités de l'année 2012 et des programmes pour 2013: Le conseil national de la concurrence sera installé mardi

Le conseil national de la concurrence sera installé mardi prochain, provisoirement au siège du ministère du Travail avec 6 membres dont 4 seront issus des organisations patronales, a annoncé, hier, le ministre du commerce, Mustapha Benbada, au cours d'une réunion de bilan des activités et programmes lancés au cours de l'année 2012 ; organisée à la direction générale de la SAFEX, en présence des directeurs centraux et généraux des institutions de son département ministériel. M. Benbada a rappelé dans ce sens que ce conseil jouera le rôle " d'arbitre " dans le domaine de la concurrence économique dans la mesure où cet organe de contrôle du marché veillera à réguler la compétitivité lors des transactions commerciales et à prendre en charge les doléances des opérateurs économiques dans un sens ou dans un autre. Le ministre a insisté sur la création de nouveaux espaces de débats et de propositions au niveau local pour permettre le développement des activités commerciales en toute transparence. " Selon les priorités concrétisées sur le terrain, notre département ministériel a réalisé un sursaut qualitatif à tous les niveaux législatif, organisationnel, professionnel avec l'adoption du décret exécutif 12-111 relatif aux conditions et organisation des espaces commerciaux et à leur tête les marchés de gros " a déclaré M Benbada qui rappelle l'élimination de 758 marchés parallèles avec placement de 10.000 jeunes dans des marchés et activités légales. " Il est prévu en 2013 la construction de 350 nouveaux espaces commerciaux pour atteindre 1000 d'ici la fin de l'année 2014 " a-t-il ajouté. Le ministre a par ailleurs annoncé la prise en charge d'une partie dettes des opérateurs économiques qui bénéficient des subventions, contractées lors des activités de transport vers le Grand Sud. " Nous avons décidé de financer en 2012 le Fonds national de subvention du Grand Sud avec 2 milliards de DA en plus des 3 milliards de DA qui lui sont alloués annuellement " a-t-il précisé pour approvisionner régulièrement la population du Sud en produits de large consommation avec les mêmes prix que ceux du Nord.
" 51, 7 milliard DA de transactions illicites en 2012 "
Concernant l'adhésion de l'Algérie à l'OMC, le ministre a indiqué l'importance des activités réalisées dans ce sens en termes de qualité des discussions entamées avec les responsables concernés. A propos du développement des ressources humaines, son département a enregistré, dit-il, la création de 5000 nouveaux postes de travail durant les années 2011 et 2012 ; plus la promotion de 874 fonctionnaires par voie interne. Les fonctionnaires ont aussi bénéficié, a-t-il ajouté, de 10 bourses de formation de longue durée à l'étranger qui sont destinées pour le développement du commerce extérieur. D'autres fonctionnaires qui sont au nombre de 4211 ont été formés aussi dans différentes spécialités confondues et dont 2618 sont orientés vers les formations préparatives destinées aux cadres, et ce, durant les années 2010 et 2011. Selon le ministre, ses services ont réalisé, durant l'année 2012, dans le cadre de contrôle des activités commerciales et de protection du consommateur, 1.009.261 interventions dont 182.984 portent sur les infractions d'organisation pour des avec constat de 167.232 dossiers de poursuites judiciaires. " Les services de contrôle de fraude ont découvert en 2012, 51, 7 milliards de DA de transactions illicites, non déclarées et sans factures. Ils ont également procédé à la saisie d'une valeur de 1, 4 milliard de DA portant sur des produits non compatibles ou non destinés à la consommation ou autres infractions comme non facturation, non déclaration au registre de commerce ainsi que la fermeture de 11.053 locaux commerciaux " affirme M Benbada, au cours d'une conférence de presse organisée en marge des travaux de la réunion qui se sont poursuivis en fin de journée.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)