Algérie

Le HMS rassemble ses militants


C'est au lycée sportif de Blida que le HMS a organisé, vendredi, une rencontre avec les militants, pour commémorer le quatrième anniversaire de la mort d'Ahmed Yassine, le leader charismatique du HAMAS palestinien, tué le 22 mars 2004 par un obus israélien. Cette commémoration a vu la présence du bureau national du HMS avec à leur tête M. Abu Djerra Soltani, ainsi qu'Abderrahmane Saïdi et Abdelmadjid Ménasra, mais la présence la plus remarquée fut celle d'un Palestinien, M. Abou Abcha, le seul des invités palestiniens qui a pu quitter Ghaza. C'est d'ailleurs lui qui représente son parti Hamas pour cette commémoration. Après les paroles de bienvenue prononcées par les responsables locaux du HMS, c'est M. Abderrahmane Saïdi qui monta au créneau pour fustiger Israël et lui annoncer une lutte sans merci pour la libération de la Palestine. Son discours était très virulent et était entrecoupé d'Allah Ouakbar répété par des centaines de militants présents dans la grande salle du lycée sportif, mais après quatre ou cinq minutes, ne pouvant se retenir, il tomba évanoui sous les regards étonnés de l'assistance. Il fut très vite entouré de dizaines de militants qui le transportèrent dans un bureau mitoyen avant qu'il soit transféré par le SAMU vers l'hôpital Frantz Fanon. D'après les dernières nouvelles, M. Saïdi aurait repris connaissance et aurait regagné son domicile après avoir reçu les soins nécessaires. Les interventions se poursuivirent avec celle, très suivie, d'Abou Abcha, qui remercia les Algériens pour leur soutien indéfectible à la cause palestinienne, avant de rappeler le parcours militant d'Ahmed Yassine et les circonstances qui ont accompagné son assassinat par l'armée israélienne. Il a affirmé que «la victoire est proche, car nous avons fait des Israéliens des réfugiés pour la première fois de notre histoire, et nous ne nous arrêterons qu'après les avoir chassés. Vint ensuite le discours tant attendu du SG du HMS qui rappela lui aussi le parcours du martyr ainsi que celui de Mahfoud Nahnah et de Bouslimani. Il rappela ensuite que le mois de mars était celui des chouhadas et citera les «cinq lions algériens qui sont tombés au champ d'honneur durant ce mois». Concernant la normalisation avec l'Etat hébreu, il a été catégorique : «nous n'abdiquerons jamais et nous n'accepterons jamais une normalisation avec Israël, même si tout le monde le fait».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)