Algérie

Le défi d?un non-voyant


Tayeb, un aveugle bien éclairé Tayeb Meftah est un jeune aveugle de Saïda né durant l?hiver de l?année 1986, mais son handicap ne l?a pas empêché d?avoir de grandes ambitions. Loin d?être diminué psychologiquement, l?infirmité l?a poussé à se prendre en charge très tôt dans la vie. Autodidacte, il s?est initié aux rudiments de l?informatique, plus particulièrement au langage de programmation informatique : Turbo Pascal pour Windows et Visual Basic avec l?aide d?un petit logiciel de synthèse vocal (Jaws 4.51). Il a, par la suite, travaillé dans l?électronique, mais faute de moyens, il n?a pas pu aller plus loin. Ses parents décédés, il ne pouvait dès lors compter que sur lui-même pour affronter les dures réalités de la vie sociale. Il se débat dans des problèmes souvent difficiles. En nous rendant visite à la rédaction, il s?est plaint de la CNAS qui lui a remis une carte sur laquelle les renseignements étaient incomplets. Il lui a été signifié qu?il souffrait d?une incapacité égale à 80 %, alors qu?il est né aveugle à 100%. Dans la copie que cette administration lui a délivrée, son nom et son prénom ont été inversés. Il n?y a pas, selon ses déclarations, de date pour bénéficier de l?allocation compensatrice. Rouge de colère, il déchire le document. Tayeb voulait poursuivre ses études dans la branche scientifique ou technique, mais on lui a mis des bâtons dans les roues sous prétexte qu?il est infirme et qu?il ne pourrait pas percer dans ce domaine très complexe, ce qui a modifié le cours d?une carrière qui aurait pu être un peu différente. Désorienté et las de cette bataille sans issue, il abandonne le lycée. Le directeur d?un établissement scolaire a même refusé de l?inscrire parce qu?il est aveugle. Tayeb tente de vaincre les préjugés et se frayer un chemin dans la vie...
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
je suis très heureux de pouvoir avoir les nouvelles de mon ami tayeb à travers cet article, et j'aimerais bien que quelqu'un pourrait me donner quelques informations pour que je puisse le rencontrer, merci d’avance wassim de tiaret
haddou wassim - enseignant - tiaret, Algérie

02/04/2011 - 13159

Commentaires