Algérie

Le contenu, la bataille à gagner

Le contenu, la bataille à gagner
Les nouveaux usages des TIC bouleversent en profondeur les modes et les comportements en Algérie. Les opérateurs publics et privés sont obligés de suivre cette tendance, même s'il faut préciser que l'enjeu est dans le contenu.Telle est la véritable bataille qu'il faudra gagner.L'expérience a montré que le manque de contenus disponibles dans les langues nationales et locales et adaptés aux besoins des citoyens et des entreprises représente un obstacle pour la diffusion à large échelle des TIC. Au dernier forum d'El Moudjahid, Azouaou Mehmel, PDG d'Algérie Télécom, a signalé qu'il est nécessaire de «permettre à notre économie de tirer profit de nos investissements en produisant des contenus locaux et ne pas laisser les producteurs de contenus étrangers profiter de ces infrastructures». Il a ajouté : «L'Algérien est identique aux internautes du monde entier. Pour lui, c'est un moyen de communication qui est en train de changer ses habitudes et la société en général. Mais il faut distinguer entre l'internet utile et futile.»Aujourd'hui, l'internet est le moyen le plus utilisé pour communiquer, chercher des informations, partager des idées, et ce, tout le temps et par beaucoup de personnes, mais il y a ceux qui pensent qu'il est très addictif pour les jeunes.La deuxième tendance forte est la vidéo, qui enregistre des audiences de plus en plus importantes, qu'il s'agisse de bandes annonces, de divertissements ou d'informations.Internet, n'est plus l'internet des débuts qui était réservé à des initiés. Il peut même faire découvrir des talents. Il n'y a plus aujourd'hui de zones étanches du savoir. Le transfert éducatif s'effectue à l'école mais aussi à la maison, où les enfants ont accès à des outils (tablette, PC de dernière génération, haut-débit) plus performants.Dans la vie quotidienne, mais aussi dans le monde professionnel, l'influence du PC va diminuer fortement et ce sera le smartphone et la tablette qui vont devenir le hub qui contrôlera tout.Et cela va se faire inéluctablement, aujourd'hui avec la 3G, demain avec la 4G. L'entrée de l'Algérie dans le club 3G a fait en sorte que les connexions sont de plus en plus rapides et presque omniprésentes auxquelles nous ajouterons de la fibre optique et du wifi qui transformeront à jamais notre temps de loisir, l'environnement de travail, l'activité des consommateurs et la façon dont nous vivons et travaillons.L'échange des documents informatisés a bouleversé la méthode de travail de nombreuses administrations, en leur permettant de franchir les obstacles auxquels fait face toute organisation dans le temps et l'espace.Cependant, il faut signaler des faiblesses : le déséquilibre territorial, lié essentiellement au profil géographique du pays qui rend difficile une couverture généralisée et une accessibilité uniforme aux TIC sur tout le territoire ; mais aussi l'absence d'une stratégie claire, cohérente et intégrée pour le développement de la société de l'information en Algérie, et ce, malgré la multitude de projets et initiatives entrepris dans ce domaine jusqu'ici.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)