Algérie

Le coin du reférée

Le coin du reférée
Pour y répondre, il n' y a qu' à lire attentivement et analyser la désignation des arbitres retenus pour diriger les deux demi-finales de cette somptueuse Coupe du monde 2014. Les deux staffs d'arbitrage qui ont eu l'honneur de siffler le carré d'as ont eu à diriger les Verts. Le Mexicain Marco Rodriguez, désigné pour le choc Brésil-Allemagne, avait dirigé le premier match des Verts lors de cette Coupe du monde face à la Belgique, qui s'est soldé par un revers.Alors que beaucoup avaient spéculé sur un arbitrage ayant avantagé les Diables rouges suite à une faute commise bien avant l'action ayant amené le deuxième but des Belges. Alors que son «casier» chez la FIFA, après coup, était vierge et vers sa sélection pour d'autres matchs convergent. Quand à la deuxième demi-finale ayant mis aux prises l'Argentine aux Pays-Bas, dirigée par le Turc Cuneyt Chakir qui avait fait (tellement) peur aux sportifs algériens pour son style d'arbitrage en solo, lui également a eu à officier les Guerriers du désert face aux Russes de Fabio Cappelo. Ceci pour dire que les arbitres montrés du doigt pour avoir désavantagé et défavorisé notre équipe nationale se retrouvent désignés pour arbitrer les demi-finales.Rien que ça ! A chaque sortie des Verts, même quand un résultat négatif est enregistré, on actionne une cabale contre le trio arbitral. Autre (grande) consolation pour les Verts : tout comme lors du Mondial espagnol, les Allemands, adversaires de l'Algérie se retrouvent en finale avec ce fier sentiment d'avoir eu à les faire douter et souffrir en croisant le fer avec eux.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)