Algérie

Le CCF veut des locaux pour «ses» cours de français


Le Centre culturel français (CCF) d’Oran compte lancer des cours de français dès février prochain, a-t-on appris auprès de la secrétaire générale de ce centre, Marie-Claire Gourine. Une demande avait été formulée l’an dernier par le CCF, sollicitant la Direction de l’éducation nationale d’Oran pour la mise à sa disposition de salles d’un établissement scolaire (un lycée ou un collège). Le directeur de l’Académie, M. Chaïeb Draâ, avait alors signifié aux responsables du CCF qu’il n’y voyait pas d’inconvénients, mais qu’il lui fallait l’aval de son ministère de tutelle pour cela. Ainsi, la proposition a été soumise au ministère de l’Education nationale, indique M. Chaïeb Draâ, ajoutant que «nous attendons la réponse du ministère». Les premiers responsables du CCF d’Oran, M. Rémy et Mme Gourine, respectivement directeur et SG, ont dernièrement rendu visite au directeur de l’Académie pour s’enquérir de la suite de leur demande et ont appris que le dossier est sur le bureau du ministre. Motivés et optimistes quant à l’aboutissement de ce projet, ils n’ont pas perdu de temps et ont d’ores et déjà rassemblé les enseignants, soit 10 professeurs spécialisés. Aspect technique: le projet est en phase de maturation, souligne Marie-Claire Gourine, qui précise que le CCF table sur plusieurs sessions de 2 mois et demi avec des groupes de 15 apprenants chacun et un volume horaire de 6 heures par semaine, soit 60 heures par session. Il s’agit de dispenser aux candidats de différents profils des cours de français selon le besoin exprimé, mais aussi de leur prodiguer une approche communicative et de les préparer aux examens de langue DALF et DELF.

De son côté, le directeur de l’Académie souligne que «nous réserverons volontiers des salles au CCF si nous recevons le feu vert de la tutelle. Le cadre et les modalités sont du seul ressort du ministère. On peut envisager que le ministère impliquera l’Ambassade de France dans cette démarche, mais cela n’est qu’une supposition». Selon des sources proches de ce dossier, il est possible que ces cours de français soient donnés à partir de février dans des salles du lycée Pasteur, jouxtant le futur consulat français.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)