Algérie

Le Barça à la hausse, Lyon à la baisse

Barcelone, qui a retrouvé ses jambes en Liga, part grandissime favori avant son 8e de finale retour de la Ligue des champions, aujourd'hui au Nou Camp, face à Lyon qui reste sur quatre matches sans succès, dont un nul à l'aller contre les Catalans (1-1). Cette tendance fragilise les performances du club lyonnais d'autant que la défense a concédé sept buts sur les quatre derniers matches, dont cinq contre Lille, sans le gardien Hugo Lloris, indisponible à chaque fois. Les statistiques montrent que Lyon s'est toujours qualifié pour les quarts de finale lorsque Juninho marque en 8es de finale aller. Le Brésilien avait ouvert la marque à Gerland. Le Barça a été éliminé chaque fois après un nul (1-1) à l'aller en déplacement et en 8es de finale de la C1 les années impaires (2005, 2007). En revanche, l'OL n'a jamais marqué au Nou Camp où il reste sur deux défaites (2-0, 3-0) en 2001 et 2007 en phase de groupes.Karim Benzema, touché à la hanche contre Rennes, semblait souffrir encore samedi face à Lille mais devrait jouer. Le défenseur Jean-Alain Boumsong, après une alerte derrière une cuisse, devrait aussi être présent et la rentrée de Lloris est attendue.Enfin, l'arrière droit François Clerc a repris la compétition en disputant les 90 minutes samedi contre le LOSC après sept mois d'absence et une opération du genou gauche. La question sera de savoir s'il pourra enchaîner un second match en quatre jours. Du côté barcelonais, le retour contre Bilbao du milieu Iniesta, absent à l'aller, dynamise l'animation offensive. En revanche, le défenseur Carles Puyol, blessé à la cheville, est forfait alors que l'avant-centre Samuel Eto'o (23 buts en Liga) n'a plus marqué depuis quatre rencontres. « Si nous sommes solidaires, je pense que la victoire sera possible. Je suis persuadé que nous aurons des occasions. Pour moi, c'est du 50-50 », affirme le milieu de l'OL, Ederson.« Le but de l'aller fait mal mais chaque match a son histoire », dit-il encore. Dimanche, le président Jean-Michel Aulas avait qualifié d'une drôle de formule, « un exploit interplanétaire », le défi qui attend son club au Nou Camp. De son côté, le milieu Seydou Keita est optimiste sur les chances de qualification du FC Barcelone : « Si nous sommes bien, nous gagnerons. Ce sera toutefois une rencontre dangereuse pour nous car Lyon est l'équipe qui nous a le plus compliqué la tâche. » « Il faudra jouer notre jeu sans nous focaliser sur Karim Benzema et Lyon », préconise encore Keita.Programme :  Porto (POR) - Atletico Madrid (ESP) 2-2 FC Barcelone (ESP) - Lyon (FRA) 1-1 AS Rome (ITA) - Arsenal (ENG) 0-1 Manchester United (ENG) - Inter Milan (ITA) 0-0
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)