Algérie

« La sardine algérienne ne vient pas de l'Atlantique ! »

  La sardine algérienne vient de l'Atlantique...  Faux. Les stocks de sardines algériennes sont spécifiques à l'Algérie. Les petits pélagiques ne sont pas de grands migrateurs, comme le thon ; la sardine migre mais dans une petite zone car il s'agit d'une espèce méditerranéenne. On peut trouver, à l'extrémité ouest, du côté de Ghazaouet ou de Béni Saf, quelques petites sardines provenant de la zone autour du détroit de Gibraltar et appartenant à un stock partagé entre les eaux marocaines et algériennes, mais en aucun cas elles n'arrivent jusqu'à Oran, encore moins à Alger.  L'hiver pluvieux présage d'un été abondant en sardines...  Ce n'est pas prouvé. Il est vrai que les fleuves apportent des matières nutritives importantes dans la mer. Les fortes pluies de l'hiver vont donc apporter plus de nourriture disponible, donc favoriser la venue du poisson en général, mais pas forcément de la sardine.  La présence des sardines est liée aux courants.  Vrai et faux. Il y a bien, le long de la côte algérienne, des zones d'upwellings, des courants d'eau qui remontent des fonds, riches en sels nutritifs. Cette nourriture, remise en suspension, attire donc les poissons. Mais les upwellings sont saisonniers et n'influencent pas les stocks au point qu'on puisse les lier à la raréfaction de la sardine.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)