Algérie

La réconciliation entre les croyants

La réconciliation entre les croyants Le musulman est le frère du musulman, ils se doivent tous, selon un hadith bien connu, d’être comme les membres d’un seul corps : si un membre souffre, tous les autres membres lui doivent solidarité et soutien. Quelque soient leurs tendances, leurs doctrines, leurs origines, ou leurs cultures, les musulmans doivent veiller à l’union, l’entente entre eux et l’entraide. Le respect des opinions et des convictions des autres est la règle d’or en Islam. Les musulmans doivent ainsi travailler en commun et être solidaire dans un esprit d’amour et de fraternité, ceci pour le bien de la communauté et de l’humanité. Favoriser l’entente entre les musulmans est une action des plus méritoires en islam, en ce sens même la parole mensongère est licite pour réconcilier deux personnes !Oum Koulthoùm bint ‘Oqba (ra) a dit : «J’ai entendu le Messager d’Allâh (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) dire : «N’est pas menteur celui qui réconcilie les gens en disant à chacun des deux adversaires que l’autre a dit du bien de lui» «. (Al-Boukhâri, Mouslim) Dans une autre version de Mouslim, elle dit : «Je ne l’ai jamais entendu autoriser le mensonge sauf dans trois cas : - La guerre. - La réconciliation des gens. - Ce que dit l’homme à sa femme et la femme à son mari». Allah dit dans le coran à ce sujet : « Les Croyants ne sont que des frères. Ramenez donc la paix (la réconciliation) entre vos deux frères » « Il n’ y a rien de bon dans beaucoup de leurs conversations secrètes sauf s’il s’agit d’ordonner une aumône ou une action de bien ou une réconciliation entre les gens. Celui qui fait cela à la recherche de la satisfaction de Dieu, Nous lui apporterons un salaire immense. » Il est important pour tout musulman, et plus encore pour tout faqir, de faire en sorte que ses frères musulmans et fouqaras soient sans cesse en bons termes, d’essayer de dissiper les malentendus et les tensions éventuelles par des bonnes paroles, et c’est là un signe de noblesse de caractère. Selon Abou Hourayra, le Messager d’Allâh (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit : «Pour chacun de ses os, l’homme doit une aumône à chaque jour qui voit le soleil se lever. Tu arbitres en toute justice entre deux parties et tu as là une aumône. Tu aides quelqu’un à monter sur sa bête ou à charger ses bagages sur elle et tu as là une aumône. La parole gentille est une aumône. Pour chacun de tes pas vers la mosquée tu as une aumône. Quand tu retires un obstacle de la voie publique tu as encore une aumône». (Al-Boukhâri, Mouslim)   A suivre...
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)