Algérie

La poste veut mieux traiter son courrier



Quelque 23 345 agents d'Algérie Poste ont été formés entre 2003 et 2007, dont 9 841 en monétique et 1 396 en management, indique un rapport de cette institution, créée pour rappel en 2003. Le même rapport fait état d'une évolution « positive » du chiffre d'affaires de cette entreprise qui passe ainsi de 2,4 milliards de DA en 2003 à 5 milliards de DA en 2007. De même que plus de 2.300 personnes ont été recrutées entre la période allant de 2003 à 2007, souligne la même source qui précise, que l'effectif de l'entreprise a atteint aujourd'hui quelque 27 225 agents, alors qu'il n'était que de 24 853 en 2003. Par ailleurs, le même rapport fait état de la mise en service de 200 autres distributeurs automatiques l'année passée, ce qui fait que l'entreprise est dotée de 460 GAB à la fin de l'année 2007 pour un nombre total de porteurs de cartes de crédits estimé à 4,5 millions. Plus de 3,5 millions de transactions de retraits ont été effectuées du 1er mars au 30 novembre 2007, ce qui représente quelque 60 000 transactions par jour, indique le rapport qui souligne, que le montant des retraits dépasse les 13 milliards de DA. L'objectif, prévoit-on en 2008, est d'atteindre un chiffre de 6 millions de porteurs de cartes ainsi que 700 GAB qui seront répartis à travers le territoire national. Le rapport d'Algérie Poste n'a abordé que les « choses positives » de l'entreprise, sans évoquer les problèmes qui « empoisonnent » la vie des clients de cette entreprise, qui, certes, a fait beaucoup de progrès, mais est loin de répondre aux besoins de sa clientèle. C'est le cas notamment du carnet de chèque CCP. Malgré toute la technologie dont est dotée actuellement la Poste, il faut plusieurs mois, voire plus d'une année pour avoir son chéquier. L'autre problème aussi, c'est le courrier et les colis qui «disparaissent» dans les bureaux de poste et dont les destinataires ne sont pas indemnisés comme cela est de rigueur sous d'autres cieux. Dans le cadre justement de l'amélioration des prestations du courrier et des colis, Algérie Poste a recensé un projet portant l'acquisition d'un logiciel informatique pour le traitement des réclamations internationales qui sera financé par le fonds de l'amélioration de la qualité du service (FAQS). Tout comme l'entreprise est en train de construire une plateforme pour le traitement des colis au niveau du complexe postal de Birtouta au sud ouest d'Alger. Le coût estimatif du projet s'élève à 16 millions d'euros pour un trafic prévisionnel de 2 millions de colis par an. Selon Algérie Poste, l'option retenue pour la réalisation de la plateforme colis est d'un haut niveau d'automatisation, en plus de l'adoption du « code à barres » pour tous les colis postaux et qui, à travers la lecture de ces codes, extraits les informations correspondantes contenues dans la base des données, détermine ainsi la correcte destination du colis et le place dans l'espace spécialement prévu pour l'expédition.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)