Algérie

La fête de mariage, entre modernité et simplicité

La fête de mariage, entre modernité et simplicité
Autrefois, la célébration des mariages se passait dans la simplicité la plus totale ; aussi les coutumes et traditions ancestrales étaient respectées à la lettre. En ces temps là, les filles confectionnaient elles-mêmes leur trousseau.
Les travaux de broderie étaient entrepris par des mains de fée, car étant le fruit d'un savoir-faire hérité des aïeules et qui ne doit en aucun faire défaut devant une belle-mère. Les parents du futur couple, aidés par les tantes, les cousines et mêmes les voisins, se consacraient notamment à la préparation des gâteaux. La fête se déroulait au sein des deux familles dans la bonne humeur et chacune essayait d'apporter un plus à l'heureux événement. Et la dot se limitait à l'époque à une bague ou une boucle d'oreille ou kholkhal, suivie de la lecture de la fatiha prononcée par l'imam, en présence de la djamaâ. Aujourd'hui, avec le modernisme, les choses se sont compliquées à tel point que la cérémonie de mariage est devenue un véritable casse-tête pour les deux parents et les futurs mariés. C'est alors que certains se surpassent et veulent à tout prix épater l'assistance qui scrute. Aussi, tout est mis en 'uvre pour faire bonne figure, quitte à s'endetter jusqu'au cou. Les parents courent d'un magasin à un autre surtout le nouveau marié pour acheter les articles rares et indispensables à ajouter au trousseau déjà plein à craquer.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)