Algérie

La délinquance toujours en hausse



Il a fallu à peine une heure, après avoir été saisis d?une plainte des victimes, aux éléments de la police judiciaire d?aboutir à l?arrestation de B. A., 20 ans, un des 3 agresseurs (dont une femme) d?un couple de travailleurs allemands victime également d?une violation de domicile sis à Tour Alzon et d?un viol perpétré sur l?épouse. Une heure, le temps de localiser un appel téléphonique à partir d?un des 2 portables volés avec d?autres objets de valeur et 8000 euros propriétés des 2 victimes. C?est avec la même célérité et efficacité que les mêmes éléments ont mis hors d?état de nuire une bande spécialisée dans le vol des véhicules avec violence sur les conducteurs et deux faussaires de nationalité ivoirienne spécialisés dans la contrefaçon des billets en devises. Un de ces 2 derniers mis en cause se faisait passer pour le fils du président de la République de la Côte d?Ivoire. Durant la période allant du 27 novembre au 17 décembre, ce sont 1211 affaires, dont 95 criminelles et 103 délits contre les biens, qui ont été élucidés par la police judiciaire de la wilaya de Annaba. Dans le lot, il y a 14 affaires de stupéfiants et 13 atteintes à l?économie nationale. Les 1211 affaires sont à l?origine de la mise sous mandat de dépôt de 139 personnes et de la mise sous contrôle judiciaire de 24 autres. Il reste néanmoins que, malgré les coups qui lui sont quotidiennement assénés par la police, la délinquance et la multiplication des actes délictuels ne cessent de progresser. Elles sont essentiellement commises par des délinquants et des repris de justice habitués au marché informel des portables et autres produits électroménagers de Mersis et du marché hebdomadaire du 19 Mai. C?est en ces lieux et au vu et su de tout le monde que s?écoulent les produits des vols et des agressions. Particulièrement au marché Mersis où truands, délinquants et repris de justice squattent la voie publique entraînant le plus souvent la paralysie de la circulation piétonnière et automobile.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)