Algérie

La défense demande la liberté provisoire

La chambre d'accusation près la cour d'Oran a été saisie, hier, à travers une demande de liberté provisoire formulée par les avocats de la défense de trois présumés accusés, actuellement en détention préventive, dans l'affaire de la saisie des 20 tonnes de lait en poudre. Selon l'acte d'accusation, cette quantité d'aliment complet, qui a été découverte le 3 février dernier par les enquêteurs de la gendarmerie dans un hangar situé au sein de la bourgade de Aïn El Beïda, était destinée à être fourguée sur le territoire du royaume chérifien. L'enquête menée par les gendarmes, qui a mis à nu les tenants et aboutissants de ce vaste trafic de contrebande, a nécessité des mois d'investigations. 12 personnes ont été interpellées dans un premier temps pour être interrogées par les éléments de la section de recherche du groupement de la gendarmerie d'Oran. La direction du Commerce et des Prix, DCP d'Oran, s'est constituée partie civile dans cette affaire. Sept personnes finalement ont été présentées devant le magistrat instructeur près le tribunal d'Es Sénia, qui a notifié trois mises en détention préventive et quatre contrôles judiciaires. La chambre d'accusation se prononcera ultérieurement sur la requête de la défense.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)