Algérie

La colère de Sekfali Sebti


Rayé de la liste des moudjahidine, il y a quelque temps, dans le cadre de l?opération d?épuration au sein de cette frange de la société, Sekfali Sebti, qui a déjà, dans un premier temps, fait parler de lui dans plusieurs journaux, se rebiffe autrement, décidé d?entreprendre d?autres actions. De fait, il entamera aujourd?hui une marche de Guelma et qui le mènera à Alger, soit une distance d?environ 600 km. Il veut rejoindre le ministère des Moudjahidine, et il compte ainsi contester la décision de la commission chargée à cet effet et l?ayant placé au rang de faux moudjahid et faire valoir ses droits. Dans la lettre adressée à la presse avant son départ aujourd?hui vers 8 h devant le siège de l?Organisation nationale des moudjahidine (ONM) de Guelma, il écrit : « Je suis né le 26 avril 1941 à Guelma. Membre de l?ALN depuis 1957, j?ai participé à l?une des plus grandes batailles de la région de Guelma ayant eu lieu au djebel de la Mahouna, le 24 janvier 1958, à l?issue de laquelle quarante de nos valeureux djounoud sont tombés au champ d?honneur, et à leur tête le chef de région, le valeureux Zeghdoudi Mohamed dit Belkheïr. A la suite de quoi, en raison de mon âge (mineur), j?ai été condamné à deux ans de prison ferme. J?ai aussi participé à d?autres actions. Aujourd?hui, on me fait savoir que je ne suis plus moudjahid. Depuis deux ans, mes démarches et les lettres que j?ai adressées aux autorités compétentes n?ont abouti à rien. Aussi ai-je décidé de passer à l?action. La marche d?abord pour rejoindre le ministère des Moudjahidine et l?ONM puis la grève de la faim. » Cela étant, il « traînera » dans les grandes villes, Constantine, Tizi Ouzou, Béjaïa, etc. Il qualifie cette opération d?épuration de hogra n?ayant pour but qu?un règlement de comptes, opération qui vise à protéger les vrais faux moudjahidine.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)