Algérie

LA CASBAH

Nocivité et nuisance acoustique Ces dernières années, la puissance publique semble acculée devant la pratique du petit commerce informel qui prolifère dans nos rues, faisant partie de notre décor urbain. Il va sans dire aussi que la gêne que cela cause sur la voie publique est évidente. La presse s?est fait l?écho de ces désagréments dans ses colonnes sans qu?il y ait de suite de la part des autorités censées réglementer ce pullulement de négoces qui échappe au fisc non sans porter préjudice aux propriétaires de magasins. Plus, une myriade de petites manufactures de la chaussure envahit les dédales de La Casbah, particulièrement les rues Nfissa, Sidi Ramdane et Barberousse où le voisinage, nous disent des habitants outrés, se voit contraint d?inhaler à longueur de journée les matières volatiles nocives que dégagent les extracteurs des échoppes en sus de l?intolérable nuisance acoustique nocturne. « Nous ne nous érigeons pas contre l?activité professionnelle dans ces lieux, fulmine un asthmatique, mais il faudra que l?autorisation d?exercice soit, a priori, soumise à la réglementation administrative qu?est l?enquête commodo et incommodo (...), ce qui est loin d?être le cas. » En lançant ce SOS au premier magistrat de la commune, les habitants continuent de prendre leur mal en patience.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)