Algérie

L?expertise automobile


Le casse-tête des indemnisations Représentant le gros du portefeuille des compagnies d?assurance (65% du chiffre d?affaires), la branche automobile cultive à elle seule toutes les tares du secteur des assurances en Algérie. Gestion défaillante, prestation de services médiocres, non-respect des engagements contractuels... Elle est même de l?avis d?experts algériens en assurance une des causes principales de la faiblesse des assurances personnes en Algérie. Tous les efforts de sensibilisation et de vulgarisation fournis par les entreprises d?assurances en direction des citoyens pour la promotion et le développement des assurances personnes sont restés vains. En 2004, cette branche hautement rentable sous d?autres cieux n?a représenté que 5% du portefeuille des compagnies algériennes. "Comment veut-on faire intéresser le citoyen à souscrire une assurance vie, volontairement, alors qu?on lui donne toutes les raisons du monde de ne pas le faire dans les assurances dites obligatoires notamment dans celle de la branche automobile ", s?interroge un ancien cadre d?une compagnie d?assurance publique. Contraints de souscrire une assurance automobile, les Algériens possédant un véhicule rencontrent aujourd?hui toutes les peines du monde pour se faire indemniser en cas de sinistres. Une situation déplorable qui discrédite l?ensemble du secteur aux yeux de la société. Le volet indemnisation est ainsi au centre de la problématique des assurances en Algérie et l?élément prépondérant sur lequel repose l?acte d?assurer. La question de l?indemnisation des assurés a été abordée en détail dans l?atelier de travail n°2 consacré aux risques automobile lors du IVe Forum des assurances tenu les 28-29 novembre dernier. Les professionnels qui se sont succédé à la barre de cet atelier ont tous fait part du même constat, celui du non-respect par les compagnies d?assurances des engagements contractuels en matière d?indemnisation. " Nombre de sinistrés important Le nombre de sinistres non réglés au niveau des agences est tellement important qu?il discrédite l?ensemble de la profession ", reconnaît M. Fatmi, président-directeur général de l?Exal. Parmi les griefs reprochés aux compagnies, l?on citera, "une transgression sournoise des mécanismes d?indemnisation et une dérive lente vers un retour illégal à la responsabilité pour faute ". Outre la procédure elle-même, la détermination du montant de l?indemnisation est un autre problème soulevé par les professionnels du secteur. Laissé actuellement à l?appréciation des experts en matière dévaluation de sinistres automobiles, le montant d?indemnisation est loin de refléter la réalité économique. Les décalages entre les prix des concessionnaires automobiles et ceux fixés par les experts sont très importants et peuvent aller parfois du simple au double. Pour évaluer aujourd?hui un sinistre automobile, les experts se basent sur des taux horaires et des prix de pièce de rechange en total déphasage avec les données actuelles du marché algérien. C?est ainsi que pour les taux horaires, l?heure de travail est toujours fixée par les experts à 400 DA contre le prix de 1500 DA/heure pratiqué par les concessionnaires auto. C?est pareil pour les pièces de rechange où on peut trouver une même pièce avec plusieurs prix. Le défaut de facturation est un autre problème qui vient s?ajouter à ceux précités. A ce sujet, il a été recommandé d?instaurer un référentiel spécial Algérie pour les prix des pièces de rechange, la signature de conventions avec les fournisseurs de pièces de rechange et avec les garagistes spécialisés. Aussi, nombre d?actions ont été prévues pour l?accélération de la cadence des règlements des indemnités à l?instar notamment de la réduction de délais d?expertise et de remise de rapports, la simplification des procédures, la réduction de contestations et la réduction des contre-expertises et frais de justice.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)