Algérie

L’association Tizi Ouchen crie à l’enclavement

La vie dans les villages Tizi Ouchen, Boulezazen et Salha, dans la commune d’Amizour, ne serait pas enviable aux yeux de leurs habitants qui se considèrent victimes d’enclavement et d’exclusion.

C’est l’association sociale du nom du premier village qui a pris à elle seule la tâche d’alerter les autorités sur le « calvaire des quelques dizaines de citoyens » de ces trois villages. L’association qui a décidé de s’en remettre, tout récemment, au président de l’APW sollicitant son intervention, attire l’attention sur les reports répétés d’un projet d’extension du réseau d’AEP de Lekhmis vers ces villages qui faisait partie d’un programme intégrant 11 villages. Un projet que l’ont dit livré à l’abandon à l’image du CW n°158 reliant Lekhmis à Boulezazen déclassé en chemin communal dont la détérioration que l’on souligne fait fuir les transports et plongeant, du coup, cette partie dans l’isolement. Se disant livrés à eux-mêmes, les villageois se plaignent que leurs enfants scolarisés, aux divers paliers de l’enseignement, soient contraints aux risques des trajets à pieds atteignant les 7 km journellement sur des routes montagnardes. Ceci au moment où « les filles ne sont plus scolarisées », affirme l’association.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)