Algérie

L’annonce a été faite par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat Tlemcen sera prête pour être capitale de la culture islamique


L’annonce a été faite par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat Tlemcen sera prête pour être capitale de la culture islamique
La capacité hôtelière à travers la wilaya de Tlemcen passera de 2 700 à 3 400 lits, selon les données expliquées au ministre lors de sa visite hier à Tlemcen. A cela s’ajoutent l’aménagement et l’extension des infrastructures existantes.Selon le ministre, ces
augmentations de capacité de literies visent à mieux prendre en charge les hôtes de la wilaya l’an prochain a l’occasion d la manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011». A en croire le chef du gouvernement qui a confirmé que Tlemcen sera prête à ce grand rendez-vous, exprimant de ce fait sa satisfaction quant à l’état d’avancement des infrastructures en cours de concrétisation, notamment l’hôtel Mariott situé au niveau du plateau de Lalla Setti, qui enregistre un taux d’avancement de presque 90% s’étendant sur une superficie de 9ha. Cet hôtel sera doté d’une capacité de 203 chambres, soit un total de 500 lits. Le ministre n’a pas manqué lors de sa tournée à Tlemcen de s’enquérir de l’état d’avancement de l’extension de l’hôtel des Zianides d’une capacité de 290 lits répartis à travers environ 180 chambres et 7 suites. Le projet d’aménagement au niveau de cette infrastructure a bénéficié, faut-il le rappeler, d’une enveloppe de plus de 645 millions de dinars, visant en outre la réalisation d’une salle de conférences de 3 000 places. Le ministre a également visité les stations thermales, notamment Hammam Boughrara. Cette station constitue un carrefour où convergent plusieurs régions de la wilaya de Tlemcen. Mais aussi parce qu’elle est renommée pour la «médicalisation» de ses eaux thermales, elle est devenue également au fil du temps une station très fréquentée par les curistes, touristes et visiteurs de toutes les régions d’Algérie, ainsi que de l’étranger, notamment pendant les week-ends, les périodes de vacances scolaires et la saison estivale. Cet engouement pour le thermalisme à Hammam Boughrara tient du fait que les propriétés curatives de ses eaux thermales sulfatées et bicarbonatées sodiques qui émergent à une température de 45° traitent avec succès les affections en rhumatologie, en dermatologie, ainsi que certains cas relevant de la neurologie et de la gynécologie. La station thermale dispose pour ce faire de tous les moyens matériels et humains permettant de prodiguer des soins de qualité aux curistes en utilisant les techniques scientifiques et modernes de la crénothérapie. En matière de tourisme dans l’ouest du pays, faut-il le noter, la présence d’une bande frontalière de 170 km fait que la wilaya de Tlemcen draine des flux de population très importants, selon les spécialistes. Les estimations pour les périodes d’activités régulières de la frontière indiquent 3,5 millions de transitaires par an. A noter que les flux se poursuivent à faible cadence en direction de la ville de Maghnia, considérée comme étant l’une des cinq villes de l’axe médian de l’agglomération oranaise, et peuvent connaître une expansion avec l’amélioration des conditions de séjour et d’hébergement. De plus, il y a lieu de citer une multitude de sites représentant des curiosités naturelles dans chaque région constituant le pôle, tels le plateau de Lalla Setti, les grottes de Beni Add et les cascades de l’Ourit à Tlemcen. C’est dire que Tlemcen dispose de tous les éléments nécessaires pour en faire une destination touristique d’excellence. A Tlemcen ce secteur d’appoint à l’activité touristique se distingue par une forte présence de qualité de produits de l’artisanat spécifiques, notamment à Tlemcen, susceptibles d’offrir au touriste cette différence et cette originalité qu’il recherche. Ces métiers sont extrêmement variés avec, entre autres, l’habit traditionnel, la maroquinerie, la poterie, la tapisserie et le tissage. Ce qui démontre que le tourisme à Tlemcen a été identifié comme l’un des secteurs les plus prometteurs pour le développement de la région. Il est générateur d’emplois, porteur de devises, incite à la décentralisation. C’est l’avenir de toute la wilaya, carrefour entre le Nord et le Sud, et jadis capitale du Maghreb.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)